Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 11:18

Yop!
Ah tiens? Sous le couvert de vous saluer, serais-je en train en fait de vanter une certaine boisson lactée? Le blog LDT aurait-il un partenariat  secret avec cette marque? Un partenariat qui, sous nos allures d'illustrateurs miséreux, nous apporterait en fait aisance, fortune, voitures de sport et containers pleins de bouteilles de Yop à disposition?
Je vais vous dire : SI SEULEMENT!!!!!
Ouééééééé.
Etre riche.
Pété de tune, en langage djeun'.
Pour le moins aisé, en langage LDT (qui sait de quoi il parle) ^o^
N'avoir à se soucier que de son bon plaisir. Et faire un gros pieds de nez à ceux qui, jadis, usaient de nos services! Yeah!  Finir LDT en deux ans au lieu de 25, parce qu'on n'aurait que ça à faire!
Puis on aurait tellement de sous qu'on sortirait chaque tome en 300 exemplaires grand luxe (qui ne serviraient à rien vu l'étendue du lectorat, mais c'est pagraaaaavvvvvv!!!!).

De beaux tomes en couverture rigide, avec un magnifique papier à faire pâlir les plus extraordinaires artbooks.
Puis, tant quon y serait, puisque nos moyens seraient illimités, nous offririons des ponts d'or aux équipes de Square Enix pour qu'ils nous fassent un long métrage avec la beauté qui caractérisent leurs créations!!!!!!!

*bave allègrement en imaginant tout cela*

...
...
...
...

*REVEIL EN SURSAUT*

o_O
Hein? Une mizajour?
Oh, oups 0_0

Ouiii, bienvenuuueeeeee!
Vous veniez pour la mizajour 62? Z'allez pô êt'déçus!
Si l'amnésie ne vous frappe pas encore, vous n'avez sûrement pas oublié ce qu'il s'est passé au précédent sondage. C'est le fier *cheveux noirs* qui a gagné, au détriment, forcément, de son adversaire, et ce, au grand dam des farouches 25% qui avaient pourtant lutté comme des bêtes!

Nous avions dit alors que ce personnage-là serait nommé aussi, sans faire une nouvelle fois l'objet d'un suffrage.
Ce sera donc chose faite aujourd'hui.

Allez ! On les récapitule (parce que vous commencez à en connaître quelques-uns mine de rien!)
Alors je veux vous entendre crier les noms bien fort à mesure que j'affiche les images!


  CA... euh... Qu'est-ce que tu fiches ici toi?
   Dégaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaage!










Allez, viens par là toi, c'est ton tour.
Roooohhh, on dirait pas comme ça mais il est d'une timiditéééééééééééé!
Allleeez, ils n'attendent que toi et ton nom (encore) à coucher sous la Quechua!

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 11:42

Je me demande si ce titre est une bonne chose...
Si les robots passent par là, LDT va se retrouver recensé au milieu de pages entières consacrées à un célébre jeu vidéo et nous amener des visiteurs qui n'ont rien à voir avec le scmilibilick O_O

Assumons -_-
Puis y'a pas, ça m'amuse les titres débiles.
En annexe du prochain tome on mettra le florilège de l'article précédent. Huhu.

Bon, débile le titre, ouip, mais d'à propos. Détrompez-vous, le foot n'est pas le sport national dans LDT. C'est quoi, d'ailleurs, le sport national là-bas... ?
*réfléchit*
Euuuuhhh... Grimper aux arbres peut-être? o_O 
Ou la course à celui qui aura le premier fini de laver son uniforme?? 
Ah non je sais : celui qui aura ingéré le plus grand nombre de pommes en un temps record. Voilà, c'est ça.
Bref.
J'ai du mal à ne pas digresser, c'est plus fort que moi... Une sorte de réflexe conditionné symptomatique d'une nature bavarde.
Je disais donc (n'empêche, digresser, c'est fatigant, après faut raccrocher les wagons), que le titre est d'à propos.
*image retirée*

 

Bon, pour ma part, je l'ai toujours trouvé superbe. Puis la superbifitude fait partie du personnage. Cependant Alex, lui, n'était pas satisfait du tout de la version de gauche (ce n'était pas exactement la première. La toute première est celle-ci . Mais il est évident que les yeux fermés, la comparaison est moins parlante ^^). Il ne le trouvait pas assez longiligne, pas assez affirmé dans la physionomie. Dans la version récente, en effet, il a quelque chose de très caractéristique. Le terme auquel je pense, quand je le regarde de pied sur le portrait de groupe, c'est "architectural".
C'est d'ailleurs ce qui, dans l'esprit, qualifie le mieux le personnage : rien qui dépasse, composé de pied en cap, rigoureux. En cela, la symbiose entre illustration et support écrit est parfaite. Mais Alex a dû se donner de la peine. Car entre les deux vignettes ci-dessus, il y a eu plusieurs tâtonnements. Mais au final, c'est bien le résultat qui compte. ^^



A toute fouine tout honneur maintenant. L'un de vous nous disait récemment qu'en voyant la version la plus récente du botaniste, il avait eu du mal à le reconnaître. Je pense que c'est le revers d'avoir si longtemps exploité une seule illustration de lui. Elle a fini par devenir emblématique sous de nombreux aspects sûrement trompeurs.
Cependant, je demeure très attachée à cette fameuse illustration qui a valu au personnage le surmnom d'homme à la lanterne. Pas à cause de la lanterne, évidemment, mais à cause de son expression et certains traits de son visage que je trouve d'une justesse presque émouvante. Notamment l'expression de la bouche qui, selon moi, résume à elle seule tout le personnage. Oui, je le sais, vous me croyez sur parole ^_-
Cependant, après cette première version, il restait à Alex du chemin à parcourir et non des moindres : l'une des grosses difficultés avec celui-ci c'est que, ça ne vous aura pas échappé, il est "typé de quelque chose" comme on dit. Ainsi qu'on peut le voir nettement sur le portrait de groupe, il est plus foncé de peau que les autres, puis il a les yeux légèrement bridés. Son type, dans le livre, est décrit très précisément et doit vraiment se singulariser dans les visuels de sorte à ce qu'il ne nous rappelle pas trop des caractéristiques raciales qui, une fois associées, nous seraient familières dans notre monde.
Avec ces spécificités vient aussi la difficulté : le fait est qu'il est plus délicat de conférer des expressions variées à un personnage qui, à cause de ses traits "naturels" possède, même dans la neutralité, une lueur rieuse dans les yeux pour laquelle la forme étirée est en partie à incriminer. Tout comme *le jeune ldt*, l'aboutissement graphique du *botaniste* est une vraie gageure car ce sont des caractères denses et un peu "flous". Leurs physionomies doivent donc être aptes à soutenir cette complexité!


Aaah ! Le jeune garçon ! En toute bonne fois, j'aurais du mal à donner ma préférence à qui que ce soit dans le travail de character design d'Alex. Néanmoins, il m'émeut quand je le vois et ce, depuis le tout début, les toutes premières représentations. Dans celle que vous pouvez voir à gauche, Alex avait déjà capté un détail très particulier :  les grands yeux noirs qui "regardent" sans retenue. Dans la conception du personnage, nous avons tendance à l'assimiler souvent à un genre de petite bête avec de gros yeux tout luisants...





Oui... Hum... Un peu comme ça si vous voulez....






Le genre que t'aimerais lui flanquer un coup de pompe pour t'en débarrasser, mais tu ne peux pas, parce que vrrraaaiiiiimmmeeeent l'est trooooop choupinet.
Précisons qu'il n'a pas d'accent espagnol et qu'il n'est pas doublé par Antonio Banderas o_O.
Il a été le personnage avec lequel Alex a eu le plus "d'affinités graphiques" dès le départ. Il y a eu plusieurs versions, mais en substance, elles variaient peu. Comme je le dis souvent, personnellement, ce qui m'importe le plus, ce n'est pas que le personnage soit 100% identique trait pour trait dans chaque dessin. Ce qui compte le plus c'est que son esprit, son aura, soit toujours là, et intacte. Et en fait, ça a toujours été le cas.
Il est le personnage le plus dessiné de tout LDT à l'heure actuelle (bien que le *botaniste* soit en train d'allonger le pas pour le rattrapper *_* ) et j'ai adoré tout ce qui a été fait. Car en plus, les différentes illustrations ne le déclinent pas sous un seul pan de sa personnalité. On le voit tantôt grave et tantôt angélique... C'est toujours tellement LUI.


Allez, nous n'allons pas finir sans au moins une touche féminine (même s'il y a fort à parier que je serai moins loquace... -_-'  )

*Image retirée*


En fait, il est difficile de parler d'elle sans spoiler soit le personnage soit l'histoire...
Toujours est-t-il (ahahaha " t-il "... Très sub-til, ahahahahahaha! ) qu'elle a beeeaaaauucoup changé, je crois que c'est assez flagrant.
J'aime beaucoup la petite bouille de la nouvelle illustration, c'est tout à fait elle, je ne l'imaginais pas différemment. Quand je la regarde, elle m'inspire juste ce qu'il faut, c'est à dire un sentiment partagé. Partagé entre quoi et quoi? Je vous l'avais dit qu'on ne pouvait pas parler d'elle sans spoiler ! De plus, je ne voudrais pas qu'en usant de certains qualificatifs l'on se fasse d'elle une idée a priori erronnée. Donc je laisse ça dans la vaste catégorie "non-dits".
En tous cas, je la trouve très belle, sensuelle et avec ce rien de "feu" dans l'attitude qui m'évoque tout à fait... Quelqu'un d'autre. *gros clin d'oeil kipu*


Fin de l'article Pro Evolution.
Pour faire une donation au profit "d'illustrateurs surexploités", veuillez glisser un petit billet dans l'urne à la sortie (les pièces ne passent pas dans la fente. Juste les billets. Merci. )

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 11:03

Je crois bien que c'est là le jeu de mots le plus pourri de tout le blog...
Dans ce cas, il est légitime de se demander si nous sommes en train d'évoluer ou de régresser...
Quand je me souviens des premiers articles, ça avait plus ou moins l'ambition de se tenir, d'être clair et posé, sérieux... Voyez où nous en sommes rendus!

Florilège des titres-de-la-honte, histoire d'illustrer le propos :

* Jour 20 : bin mon cochon!
* Jour 37 : LDT, un univers élevé aux hormones mâles
* Jour 31 : lui aurait-on volé son goûter?
* Jour 40 : on se cramponne à ses poils de nez !    (un grand classique)
* Jour 43 : c'est pas parce que ça a des poils que c'est choupinet !  (ah oui... On a effectivement un problème avec les poils... -__________-  )
* Jour 52 : on en regarderait presque Drucker
* Jour 53 : les pipistrelles vosgiennes aiment LDT
Et bien sûr, l'incontournable :
* Jour 56 : faut pas vous mettre dans des états comme ça M'sieur Parker  (que celui qui ne s'est pas lamenté devant cette pub lève la main, on le jettera direct du point le plus haut de Tileh Agrevina. Et croyez-moi, là-bas, quand on parle de point haut, c'est HAUT.)

Sincèrement, nous aurions bien du mal à remplir des pages entières de blog sur un ton solennel et toujours très investi de toute l'immeeeeeeennnssseeeeee importance du projet. C'est le jour où la dérision aura disparu que ça deviendra assommant, aussi bien pour vous que pour nous d'ailleurs.
Mais là ça va, on n'y est pas encore, même en coulisses : tant qu'Alex en est encore à comparer l'un de nos persos à un épi de maïs (oui, oui, la comparaison est plausible dans son cas) et que nous en sommes encore à débattre de la recette de biscuits préférés de *jeune ldt* , c'est que nous n'avons pas encore perdu l'essentiel de vue :

Faut rigolllllllllllllllleeeeeerrrr
Faut rigolllllllllllleeeerrrrrrrrrrr
Avant qu'le ciel nous tombe sur...

Euh...
J'l'avais pas déjà faite celle-là....?
Si, j'en ai peur O_O'

Bon, maintenant, je vous avouerai qu'après ça, je suis bien embêtée pour faire la transition vers la suite...
Et si je sautais de la fouine à la chauve-souris ? (règle numéro un pour créer un univers cohérent : adapter les expressions courantes à la sauce du dit univers. Cf "le manuel de la fantasy foireuse").

*fait un saut élégant en écrasant la tête de la fouine et en se jetant pile sur la trajectoire d'une chauve-souris en plein vol*
PLAF!

Mettons fin aux bavardages, passons à la substantifique moelle de cet article, le coeur de la meule, si je puis dire, la confiture dans le donut, la garniture de la pizza (oui, je commence à avoir faim, et alors???)

Récemment, je me suis dit "non, tu n'as pas assez de travail comme ça, et si tu t'attelais à deux illustrations supplémentaires?"
Mais ouiiii! Allons-y!!!!
Il y avait deux scènes (du tome 2) qui me trottaient dans l'esprit depuis un moment, des scènes qui appelaient des paysages et non des gros plans sur les persos, dont je ne m'occupe pas ( j'ai assez de soucis comme ça hein!!! ^o^)
Alors, prise par mon coup de folie, je les ai commencées toutes les deux en même temps, le même jour. Bon, au final, je ne les ai pas terminées au même moment, la seconde nécessite encore pas mal de travail.

Pour une fois, ce fut donc Alex qui eut droit à la surprise de voir une illu totalement nouvelle. C'est vrai que je n'en avais plus fait depuis "Rencontre" qui date tout de même du mois de mai.
C'est en partie parce que, lorsque je dessine du LDT, je me concentre exclusivement sur des mises en situation dans des décors, et ça me demande encore plus d'efforts que n'importe quoi d'autre.

Voici donc le premier du duo.
Il s'intitule par un sibyllin "le prix du pardon".
Le Nalex l'a aimé. Et quand Nalex aime, Mag toute contente. Equation de base.










































Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 16:35

Mine de rien, si l'on prend le temps d'y réfléchir, une vidéokiannonce, c'est sympa. Y'a du bruit, de la couleur, puis on peut la visionner en somnolant à moitié. Le seul inconvénient c'est que ça ne laisse pas le temps de se concentrer (comme dirait le lait).
Pour preuve, tandis que nous devisions au sujet de la dernière vidéo en date avec un lecteur (comme dirait Hannibal), à la question " t'as vu l'autre près de la porte? ", la réponse fut : "euh ouais... Quelle porte?"

-_-'

Allez, c'est compréhensible et on ne mettra pas ça sur le compte d'une myopie encore non diagnostiquée.
Parce que c'est vrai qu'il y en avait, de nouvelles choses dans ce montage ! Et quand les pupilles se mettent à pétiller, au bout d'un moment, tout se brouille (comme diraient les oeufs).

Quel meilleur moyen d'y remédier que de poster à nouveau les dites nouveautés, mais en image fixe et zoomée, histoire de pouvoir pousser la douce complainte de l'illustrateur qui s'auto-exploite avec des dessins d'une complexité affligeante...

Comment cela
"le dessin de la porte n'avait rien de très compliqué"?
Vous voulez nous vexer là? Vous voulez voir sortir de l'écume de nos p'tites narines?
Regardez mieux, ingrats!













































Ah! Je l'aime bien ce dessin!
Il s'agit une nouvelle fois d'une collaboration (Nalex et Mag, c'est une équipe qui marche, comme dirait l'escalier).

J'aime le choix du sujet, et la manière dont il a été traité (car je précise, s'il en était besoin, que le cadrage/character design/crayonné, je n'y suis pour rien ^o^ ). J'aime aussi le travail d'entraide dont il est issu, jusqu'au bout. L'apparente monochromie ne le laisse guère présager, pourtant, il a fallu de nombreuses tentatives et tâtonnements afin d'en arriver au rendu que nous voulions. C'est que mine de rien, un liseré de lumière douce qui s'immisce dans un corridor sombre, c'est très compliqué à rendre. Plus encore quand, dans le dit corridor il y a des fenêtres qui viennent ajouter une seconde source lumineuse...
Nous avons donc uni nos efforts pendant de longues heures afin d'en arriver là... L'un des merveilleux avantages d'un projet commun.
Pour ma part, ce fut riche d'enseignement. J'apprends toujours beaucoup en colorisant les dessins d'Alex et en profitant de ses conseils, j'explore des pistes que je n'emprunte pas forcément dans mes propres dessins.

Puis il restitue ce perso à la perfection ( pour info, le monsieur de dos, c'est le jeune ldt ).
N'a-t-il pas une fabuleuse bouille de fouine?
N'est-ce pas là une illustration propice à plein de questionnements? Que se passe-t-il? Pourquoi décoche-t-il ce regard à notre personnage national (comme dirait l'assemblée) ?
Que faut-il lire précisément dans son regard?
C'est rigolo tout de même. On arrive à faire des illus aussi opaques que le contenu même du livre.
Huhuhu.

Allez, à vos hypothèses pour ceux qui en auraient (comme dirait le bois).

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 13:44

Oh, je ne dirai pas que c'est la phase la plus... exhilarante de tout le processus. Ce n'est pas non plus la plus gratifiante.
Non, au contraire, c'est le moment ingrat. Celui qui vous tire la langue en vous postillonnant à la figure, vous fait des "bisque-bisque rage" et, même, vous danse le boogie-cul-nu au débotté.
C'est bien elle, vous l'avez reconnue, la phase de correction!
*musique qui fait peur*

Certes, vous le saviez déjà, mais aujourd'hui nous allons entrer dans le vif du sujet avec quelques clichés représentatifs de la méthode (qui n'en est pas une. Je n'ai aucune méthode. Jamais. Pour rien. Pouet.)

Commençons avec le manuscrit...


Alors vouala. Tous les chapitres ont été exportés dans Indesign, au format d'impression adéquat. Les corrections se font ainsi de concert avec la mise en forme (avec, en figure de proue la chasse impitoyable menée contre les veuves et orphelines).
L'avantage c'est que chaque chapitre fonctionne indépendamment des autres et qu'ensuite, la pagination se rééquilibre toute seule. Comme les corrections induisent des variations notables dans le nombre de pages (en l'occurence, contrairement à "l'Enfant merehdian" où le processus avait enlevé des pages, pour "Des certitudes", ce sera le contraire), on peut y aller l'esprit tranquille, sans craindre que les modifications d'un chapitre fiche en l'air toute la mise en forme des suivants. J'aime Indesign. Indesign est notre ami. Indesign nous aime et nous le montre avec encore plus d'abnégation qu'un chien de compagnie.




Voici les indispensables !
Rien de différent de ce que tout le monde utilise, évidemment !
En revanche, nous avons fait une nouvelle acquisition depuis le tome 1 : le dico des pièges et difficultés ! Je l'ai déjà parcouru, et il est fort bien. Pour preuve, il a d'ores et déjà provoqué quelques "aaaah boooonnnn???????" consternés. C'est le signe qu'il atteint son but ^^


Et enfin, la seconde grande nouveauté pour laquelle il faut remercier Alexis Flamand ( celui qui a "commis" le T'Sank chez HSN) qui a gentiment donné le lien de ce logiciel super chouette intitulé "Repetition Detector".
Est-il seulement nécessaire d'en expliquer l'utilité vu le titre? Je ne pense pas! Perso, je ne savais pas du tout que ce genre de choses existaient et ma foi, c'est bien utile. Evidemment, il faut éviter l'écueil d'en faire une fixette et ne pas ôter toutes les répétitions par principe juste pour faire baisser les statistiques même si cela induit des tournures encore plus téléphonées... Enfin, c'est ce que je pense. Et il ne faut jamais écouter ce que je pense. C'est une devise. faites-en la vôtre :p

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 13:18

Non, je n'en suis pas un !
Derrière cette riante façade, ce cynisme à fleur en pot... euh... fleur de peau, il y a un coeur qui palpite (mais qui est ce ite? ), une sensibilité qui ne demande qu'à hurler son droit d'existence!
Non, non, NOOOOOOOOONNNNNNN, je ne suis pas zun animal!

Alors aujourd'hui, je vous le dis, mon petit coeur a la larme au myocarde!
J'utilise ma carte "droit à 1 épanchement annuel".
Non mais, je suis chez moi après tout!

Ainsi, le tome 2 "Des certitudes" est à présent terminé. En fait, il l'est depuis trois jours, mais je voulais vraiment laisser la part belle aux merveilleuses illustrations du Nalex.
Oh, ne vous y trompez pas, il en est encore question aujourd'hui, et de quelle illustration!
Fière d'un si beau travail, j'ai donc également voulu y adjoindre cette annonce, très importante pour nous.

Un second tome de terminé, c'est d'abord la résurgence d'une incrédulité similaire à celle ressentie à l'achèvement de l'enfant merehdian.
Ensuite, par voie de conséquence, c'est un regard en arrière sur les 9-10 mois nécessaires à son écriture. On associe chaque chapitre au souvenir de sa création et ce sont tous, exclusivement, de très bons souvenirs.
Ils sont comme autant de moments de connivences avec ces êtres à la fois imaginaires et tellement familiers.
Puisse la source ne pas tarir avant que nous y ayons puisé tout ce que nous désirons...

Bizarrement, l'émotion, moi ça me rend moins loquace. Du coup, à vous, ça vous fait des vacances ^o*

J'ajouterai simplement que "Des certitudes" entre en phase de correction et que le Prologue du tome 3 est d'ores et déjà écrit (et est passé en lecture hier soir).

Pour vous mettre dans le même bain que celui qui régnait à l'écriture de ce Prologue, je vous installe même un player contenant la chanson qui passait en boucle à ce moment-là... Je la trouve bien évocatrice ^-^



Découvrez undefined!




D'ailleurs, rien ne vous empêche de laisser tourner la chanson cependant que vous jetez un oeil vitreux au point d'orgue de cette mise à jour : la nouvelle illustration d'Alex.
Dans la même veine que celles que nous vous avons présentées au jour 55 et au jour 56, toujours aussi forte, belle et parlante (tout en restant désespérément muette, urffff).
Cette fois encore, j'adore le thème qu'il a choisi (qui, je le rappelle, était une surprise totale) et j'adore le traitement de l'image qui, outre le fait que le résultat soit beau visuellement, sert en plus le sujet d'une façon toute particulière.
Un bon exemple de cohérence entre la technique et le fond : l'un et l'autre se soutiennent, se portent mutuellement.
Chuis amoureuse de ces visuels. ^-^











































Et mis les uns à côté des autres, ça arrache pas mal les poils de nez aussi...

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 14:07

L'émotivité c'est bien, mais c'est fatigant.
Cette affirmation devrait faire partie des règles de base d'une bonne hygiène de vie, au même titre que le truc de manger 5 pizzas et hamburgers par jour et de ne pas faire trop de sport (le blog LDT est en partenariat évident avec le site mangezmangez.fr).
Cependant, force est d'avouer qu'on ne nous aide pas toujours à tenir ses bonnes résolutions.

Voyez Alex, par exemple.
Il sait bien que je suis encline à avoir le nez qui pique et la larmette ; pour autant, m'épargne-t-il?
Nnnnnnnnnnnnaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnnn ma bonne dame! Bin noooonnnn suuuurrrrttttoooooouuuuttttt pas!

En fait, dans les illustrations LDT, il y a deux catégories les plus fréquentes : les illus de collaboration où l'un crayonne et l'autre colorise. Puis il y a les illus entièrement réalisées par Alex.
La première catégorie reste relativement gérable émotionnellement, parce que, une fois passée l'émotionnite du crayonné, j'ai toute la phase de colo pour me remettre.
La seconde catégorie, en revanche, est juste affreusement TRAITRESSE !
Ah la maraude!
Parce que c'est un fait, la couleur apporte toujours une dimension très particulière. En un mot comme en cent, elle démultiplie le potentiel émotionnant d'un dessin.

Ainsi, non content de m'avoir fait le coup coup sur coup (coucou!) avec l'illustration de Feor et XXXXX, l'illustration de couv du tome 2, puis l'affiche à hurler que vous avez découverte dans le jour précédent, eh bien oui, croyez-le, il a remis ça!

Je vous laisse admirer la nouvelle tuerie en date :












































Humpfffffffffffffffffffffffffffffffffffff.
Voilà, c'est malin, maintenant j'ai épuisé mon vocabulaire.
Hummmmmmpppfffff.

Que voulez-vous, c'est ma croix, mon fardeau quotidien. je suis condamée à avoir de sublimes illus en cadeau.
Ah oui, je vous le concède, la vie est bien difficile...

^o^/

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 20:19

C'est un cri de détresse qui retentit du fin fond des Vosges.
Entendez-vous? Il déchire les dernières lueurs du jour et ébranle le sommet des sapins.
Un lynx ( oui nous sommes l'une des dernières régions de France à en avoir. Et toc ) dresse l'oreille, interrompu dans sa petite commission à l'abri d'un buisson de genêts.
"Groaaarouh?" se demande-t-il.
En langage humain, cela donnerait quelque chose du genre :
"Quel est donc ce singulier et pathétique hallali qui s'en vient de par-delà les vaux me porter son message de désespérance?"

C'est moi, eh, grodébil'!

Alors, devant tant de hargne, il serait logique de conclure qu'il vient de se produire une tuile pas possible.
Genre, on vient de perdre les 3/4 du manuscrit dans un accident de sauvegarde. Ou alors on vient de se rendre compte que non, non, non et NON, personne ne peut vivre décemment et se prétendre un pilier central d'une histoire en s'appelant Cahir. Papossib'. Faut tout changer. On va le rebaptiser Raymond! C'est décidé!

Non rien de tout cela... Parfois les manifestations les plus lyriques peuvent avoir une  toute autre source :

JUBILATION.

Et même que je vais vous dire pourquoi histoire de vous dédommager de l'effort d'avoir cliqué jusqu'ici.

Regardez, non mais regardez-moi ça!!!!!!!!

*charge l'image tout en agonisant béatement*










































GGGGNNNNNNNNNNNIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!!

Alors ça, voyez-vous, c'est le genre de trucs qu'Alex me sort au débotté, l'air décontracté, style : "oh pffffuuuhhhhh, j'ai fait un p'tit truc pour LDT tu veux le voir?"
Et moi, l'empoignant par le col et le plaquant contre un mur :
"Ouijveulvouarepourkouatupozlakestion cékoicékestionkirimarien montremouahoujteubouffleuné!"

Puis, une fois devant l'image :

*silence*

O_O

0_0

°_ç

ç_ç

*_*

C'est nécessaire de dire que j'adore?
C'est vraiment nécessaire que je dise que j'en étais tout émue?
Et keussétrobo?
Et qu'en plus, je trouve ça tellement original dans le traitement, si bien pensé, que j'en ai les nyeux qui brillent?
La seule question qui demeure c'est : "quel mur et avec combien de morceaux de scotch?"

Et la seule chose que je trouve à dire est simple et concise :

MERCI MON NALEX !



Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 12:49

Allez, allez, ça suffit. On n'en jette plus. Je crois qu'on a compris.
On va pas s'éterniser, quoi.
On va pas y passer des plombes.
C'est bon.

Vous les vouliez ? Bin vous allez les avoir !

LES RESULTTTTAAAAAAATS DU SOOONDAAAAAAAAAGE

Et pas plus tard que maintenant !
Alors arrêtez de couiner et cliquez sur play !

*vidéos retirées*



Alors, ça vous a plu ?
Oui, nous aussi, on a adoré.

Par contre, hors de question de vous laisser partir comme ça. Vous êtes venus, alors assumez !
Déjà, je vais y aller d'une petite note "prononciative" (néologisme?)
Les trois lettres, là, bon, certes, c'est pas dur à retenir, mais AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATTTTEUTION à comment que vous les prononcez.
C'est OU-ka, pas un petit uhuhuhuhuhu pincé, noooooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnnnnnn. Un bon gros OOOOUUUUUUUUU, assumé et généreux.
Voilà, c'est biiiieeeennn ! Vous faites ça très bien.

Ensuite, nous ne pourrions clore cet article sans remercier celles que nous avons pour l'occasion décorées du titre de "cheftaines de parti" , j'ai nommé Magali et Stéph, qui ont animé les commentaires du sondage à l'aide de leurs harangues respectives (et savoureuses) à l'adresse de leur candidat favori.

Comme il est un fait établi que nous sommes fourbes et que de toute façon, si on prend le risque de poster sur ce blog on s'expose à tout, permettez-moi de vous livrer les morceaux choisis.

De Mag, :

"A gauche bin...Il a l'air vieux, psycho-rigide, le style de gars pour qui le devoir passe avant tout, aucune fantaisie, un personnage qui ne vous surprendra pas, jamais, c'est pas possible... Courageux, droit, tout ce que vous voulez, mais bon... zut, quoi..."

Personnellement, c'est le terme psycho-rigide qui m'a bien plu!!!! C'est vrai qu'à le voir comme ça, difficile d'imaginer qu'il ne se serait pas préalablement  *censure expresse*  sur un balai, oui, nous avouons...
Mais je pense que Mag a à peu près deviné de qui il s'agissait (oui, elle fait partie du 0,000000000000000000000000000000000000000000000000001 % de la population mondiale qui lit le livre ), donc peut-être a-t-elle matière à parler en l'occurence. O_O Allez savoir O_O'

Dans le même esprit, nous avons aussi le potentiellement culte :

"Quand on a été un jeune rébarbatif et revêche on devient un vieux...rébarbatif et revêche!"

Je crois que celle-là, je devrais la retenir pour le livre même! Elle irait très bien dans la bouche d'un personnage en particulier. *se gondole*

Passons maintenant à Stéph (pro Monsieur Z, donc), et commençons par une remarque bien sentie :

"Vive les vieux charismatiques, à bas les éphèbes sans poil!"

Ah bah là je crois que ça a le mérite d'être clair. °-°  *rigole* 

"Ca c'est du perso qui donne envie, à bas l'idolâtrie de la jeunesse et de la beauté, à bas les Jonas Brother et Mika portés par les cris de furieuses en rut, vive les vieux routards à la peau parcheminée qu'ont d'la gueule, tudieu, quoi!!"

O_°
Qui sont les Jonas Brothers ? °_*

D'ailleurs, vous ne manquerez pas d'avoir remarqué, dans la vidéo, l'hommage sonore à cette tirade... Ah bah, on allait pas bouder notre plaisir et se contenter d'une vidéo bien soooobre avec une belle musique douce.
Comme dirait ce grand morceau d'opéra lyrique :

Faut rigoleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer
Faut rigoleeeeeeeeeeeeeeeeeeerrrrrr
Avant qu'le ciel nous tombe sur la têteuh

Et pour rigoler, on a rigolé, grâce à nos deux p'tites bout-en-trines que nous remercions bien.
Et afin de marquer le coup jusqu'au bout, sachez que le personnage "perdant" sera nommé à son tour dans une mise à jour prochaine, sans faire l'objet d'un nouveau vote.

Bon allez, c'est pas le tout, mais j'ai la dalle.

Qu'est-ce qu'on mange?

 

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 11:27

*gros cernes*
*bouche pâteuse*

Ou, comme le dirait un certain personnage à notre cher jeune garçon : "
Moi, je te trouve l'oeil glauque".

Voilà, on va dire que j'ai l'oeil glauque *_*
C'est que la séance LDTienne d'hier s'est terminée vers 4h du matin (donc, ce n'était pas hier, mais ce matin, enfin bref...)
Vous avez déjà fait une lecture à une heure pareille? Nous oui.
On avait même tout un public de chauves-souris sur le bord de la fenêtre. Elles étaient là, leurs petites papattes collées au double-vitrage et leurs petits nez qui faisaient des mini-auréoles de buées sur le carreau.
Les chauves-souris aiment beaucoup LDT. Elles nous ont même avoué avoir une préférence pour le tome 2, mais ça, c'est un jugement très personnel de leur part (et qu'elles ne partagent pas à l'unanimité, d'ailleurs, soulignons-le).
Evidemment, rien de surprenant à ce que leur personnage favori soit le grand monsieur bizarre avec les gros yeux bleus. Elles doivent, de par son physique, soupçonner en lui des facultés de vision nocturne qui leur rappelle leur quotidien. Besoin d'identification, tout ça.
Bref, si vous ne voulez pas vous spoiler l'histoire, ne discutez pas avec les chauve-souris ces temps prochains. Elles ne savent pas tenir leur langue.

Cependant, si vous les croisiez malgré tout, elles vous diraient sans doute que la lecture d'hier soir concernait l'ultime chapitre manquant du tome 2.
Le livre serait-il donc terminé?
Pas tout à fait, mais c'est imminent, maintenant. Il reste à s'occuper du chapitre 1, à moitié écrit et laissé de côté depuis quasiment les débuts de l'écriture du T2. Un léger blocage sur le mode de pensée du perso concerné, tout ça. Mais là, avec tous les évènements suivants dans les pattes, ça devrait aller mieux.

Ce nouveau chapitre nous porte donc à 630 pages. C'est tout de même plus que le premier (avec, paradoxalement, moins de chapitres!) qui en comptait environs 590. Au final, le volume devrait tourner aux alentours de 640 pages, un truc dans ce genre.

The end is close !

Comme je n'ai pas l'énergie de sortir l'orchestre avec les tambours, les trompettes et les hauts cris de bonheur, j'appelle quelqu'un à la rescousse pour fêter ça.
Rien de tel qu'une illu pour marquer le coup (parce que mine de rien, même relaté sur le ton d'une loufoquerie à la limite du décent, ce que je vous annonce là, c'est un moment important pour nous ^o^ )

Voici donc venir l'une des illus qui vous ont passé devant vos nyeux ébahis durant la dernière vidéokiannonce.

Vous pouvez donc zieuter à votre aise môssieur *jeune autre ldt* .

Pour toute question sur la prononciation, veuillez nous contacter par mail.

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article