Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 17:47

Terminé !!!!!

Allez hein, ça suffit comme ça !
Le temps de prendre une dernière participation de dernière minute et nous voilà armés d'un marteau et quelques clous afin de clôturer ce concours.

Avant toute chose, of course, nous remercions les participants qui nous ont quand même 'achement étonnés au vu de la difficulté des questions. D'autant plus étonnés que nous les avons vus surgir pour ainsi dire de nulle part, car avouons-le, nous ne les connaissions pas vraiment pour beaucoup d'entre eux. Est-ce à dire que ça sous-marine dur sur LDT ? Ce blog ne cesse de nous surprendre ! o_O

Alors bravo à vous, ô 24 Braves venus d'autres contrées afin de relever ce défi de taille !

A tâche ardue, concurrents acharnés, donc. Et contre toute attente, nous avons eu 1 sans faute.
"Contre toute attente" parce que, vraiment, il fallait le faire.

C'est pourtant arrivé au valeureux Ti-Hawk ( euuuuh... comme le gars qui fait du skate ? o_O ) qui, l'air de rien, l'air de tout, est allé nous déterrer de ces trucs !!! Il nous a aussi simplifié la vie en étant le seul, paskeuh sinon, avec le nombre d'ex-aequo, il y aurait eu des demi-finales avant la vraie finale !!!
Personne n'a démérité, mais tous les autres ont trébuché étrangement, sur la même question, à savoir la toute dernière.

Voici donc les bonnes réponses :

Question 1 :
Qui s’occupe du character-design dans le projet LDT ? (character-design = design des personnages)

Bon, là, on aurait vécu toute mauvaise réponse comme un affront ! Il n'y en a pas eu (ouf!) et c'était bien Alexandre Dainche.

Question 2 :

Quelle profession exerce *retiré* ?
Bon, outre les synonymes variés, tout le monde a eu bon aussi ( ce qui est bon signe pour le PDF des contributeurs où la réponse a été publiée en premier ).

*monsieur*  est bien fermier. Ou agriculteur, cultivateur, trucs en eur, tout ça c'était juste aussi. Bravooo !

Question 3 :

En quelle année avons-nous commencé le Projet LDT ?
Comme des fourbes, nous avions enlevé l'info dans l'entête du blog. C'était un peu dégueu, c'est vrai, mais d'un autre côté, il suffisait aussi d'aller dans les tous premiers articles.
La réponse était 2002.

Question 4 :
Dans quel jour du blog LDT faisons-nous référence au très fameux « manuel de la fantasy foireuse » ?
ça, c'était vraiment une des plus ignobles. Pourtant, y'en a qui, soit ont appris les articles par coeur, soit sont allés tout repasser en revue, parce qu'il y a eu de bonnes réponses !!!!!! Alors là, on se tait et on s'incline !
La bonne réponse était le
Jour 60. (vous pouvez cliquer pour vérifier tout le mérite qu'il y avait à avoir bon ! L'article est long et la mention, perdue au milieu du reste.)
15 bonnes réponses sur celle-là. Un truc juste hallucinant !!!!

Question 5 :
Quel personnage a remporté la majorité des suffrages lors du premier sondage « On vous nomme qui ? »
Il y a eu quelques errances sur celle-là. Il faut dire qu'une confusion était possible car à chaque sondage, il y avait aussi la photo des autres personnages en lice.
La bonne réponse était *petite femme*.

Question 6 :

Selon le blog, quel petit mammifère est fan de LDT ?
Pas évidente non plus, car c'était assez anecdotique dans le blog. Il fallait soit retrouver l'article dont le titre contenait en fait la bonne réponse, soit s'en souvenir.
Il fallait répondre "pipistrelle" ou chauve-souris. On a eu pas mal de réponses au pif sur celle-là et beaucoup de chats. Mais les chats détestent LDT, sachez-le. ça leur fait cracher de pleines boules de poils !!!

Question 7 :
Trouvez les 5 différences
Tout le monde a trouvé !
* un oeil de couleur différente dans une des créatures à l'arrière-plan
* l'un des personnages a une épée entière alors qu'elle devrait être cassée
* l'un des personnages se retrouve avec un (très anachronique !!!) porte-clé Mickey !
* l'homme au flambeau en premier plan a une broderie en moins sur son col
* le monsieur blessé à gauche porte des lunettes aussi peu répandues dans LDT que Mickey Mouse!!!



Les questions les plus sadiques maintenant :

Reconstituez le prénom de ce nouveau personnage avec les 5 lettres suivantes : ******


 Cette charmante petite figure s'appelle *retiré*

Question 9 :  

Quel âge a le jeune garçon au début du tome 1 ?
On a eu pas mal 13 et beaucoup de 14. Mais la bonne réponse était 16 !
Eh oui ! Il a un peu oublié de grandir, et il vous a bien eus ! ^o^


Question 10 :

 (jeune femme en robe mauve sur le portrait de groupe) a un lien de parenté avec un personnage du groupe en question (et un seul). Lequel ? (nous avons numéroté les personnages de l'illustration. Donnez-nous le numéro.)

Alors là, grosse surprise ! Vous aviez pourtant le choix, mais l'écrasante majorité a cru qu'il fallait se fier aux personnages que cette femme avait juste à côté d'elle. Mais c'était en dérivant un peu à gauche que l'on pouvait trouver.




Bravo à Ti-Hawk pour... Pour quoi d'ailleurs ? Nous serions curieux de savoir ce qui a bien pu le mettre sur la voie... Hasard bienheureux ou observation ultra-lucide ? 
Cela lui permet en tous cas de remporter la carte et les deux chapitres inédits !


  Les participants recevront un p'tit lot de "consolation" par mail.

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 20:46

Ah, vous ne l'aviez pas vu venir celui-là, hein ?
Il vous tombe dessus comme une tonne de briques et à vous de décider...
Allez-vous relever le défi ?

C'est le concours des vrais winners !

Il est fourbe, cruel, atroce !
Mais comme tous les concours, il a aussi un enjeu.

Alors aaaattention. On ne vous parle pas d'un enjeu de fillettes !
L'un d'entre vous (si tant est que l'un d'entre vous survive à ce jeu) remportera les 2 premiers chapitres de l'Enfant merehdian (succédant évidemment au prologue que vous avez déjà lu) + 1 bô tirage format 13X19.
Le prix sera expédié par courrier.







De quoi faire bisquer tous vos petits camarades du blog LDT qui vous regarderont, babines retroussées et écume aux lèvres.

Le règlement est le suivant :

* il va vous falloir répondre à  10 questions. Pour les sept premières, les réponses sont toutes trouvables sur le blog.
* le questionnaire comporte 3 questions dont vous n'êtes pas censés connaître la solution. Il vous faudra faire appel à votre intuition. Ce sont ces questions qui nous permettront de départager d'éventuels ex-aequos.
* vous devrez nous donner vos réponses par mail à l'adresse  projetldt (at) yahoo.fr
Il est évident que nous n'acceptons qu'une seule participation par personne -_-'

* le concours est ouvert une semaine à compter d'aujourd'hui.

L'identité du gagnant sera révélée le 5 juin.



Prêts ? Jouez !


Question 1 :
Qui s’occupe du character-design dans le projet LDT ? (character-design = design des personnages)


 Question 2 :

Quelle profession exerce *retiré* ?


Question 3 :

En quelle année avons-nous commencé le Projet LDT ?


Question 4 :
Dans quel jour du blog LDT faisons-nous référence au très fameux « manuel de la fantasy foireuse » ?

 

 

Question 5 :
Quel personnage a remporté la majorité des suffrages lors du premier sondage « On vous nomme qui ? »


 Question 6 :

Selon le blog, quel petit mammifère est fan de LDT ?


Question 7 :
Trouvez les 5 différences dans ces deux images

 

 

Les questions nécessitant une boule de cristal ^^

Question 8 :




Reconstituez le prénom de ce nouveau personnage avec les 5 lettres suivantes : ****

 

 

Question 9 :  

Quel âge a le jeune garçon au début du tome 1 ?



Question 10 :

La (jeune femme en robe mauve sur le portrait de groupe) a un lien de parenté avec un personnage du groupe en question (et un seul). Lequel ? (nous avons numéroté les personnages de l'illustration. Donnez-nous le numéro.)

*illustration retirée* 

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 20:55

Humez ! Hummmeeeez !
Sentez-vous, braves gens, l'odeur alléchante de la mise à jour ?
Elle vous pique les narines, fait frémir vos poils de nez, fait larmoyer vos yeux de bonheur !
Approchez ! Approchhheeeezzzz !
Viendez goûter à la mise à jour 72 !






Ah ? Euuuuhhh... La photo n'est pas contractuelle O_O
A moins que nous nous apprêtions à parler des méthodes d'allumage de feux en pleine nature dans LDT o_O.
Y'aurait matière à dire, puisque nos amis LDTiens ont à allumer des feux de camp par à peu près tous les temps... Alex serait-il en train d'expérimenter l'une des méthodes ? Celle dite du "Papiéjournallekonsseukou ?" Ou plus communément connue sous l'appellation : " Une merguez bien ventilée est une merguez comblée" ?


Note : nous en profitons pour vous fournir une information cruciale sur l'univers de la Dernière Terre : les merguez n'existent pas.
C'était l'info cruciale et déterminante du jour.

Bon, à part ça, nous avons des photos à montrer.
Commençons.




Aaaaah ! Oooooooohhhh !!!! Woooaaaoooaaoooaaaahh !
*exclamation de foule admirative*
*étoiles dans les yeux de la foule en question*

Ce poster est intitulé "Frustration".
En effet, nous l'avions concocté (avec amûr fû) afin de décorer notre stand aux Imaginales. Manque de bol, un shaman nous avait jeté un sort (enfin, pas vraiment à nous, mais plutôt aux machines de l'imprimeur).
Du coup, nous l'avons reçu, oui. Une grosse semaine plus tard.  -_-'
Le poster fut donc exempté  de ce salon-là (car nous entendons bien le recycler à cette fin dans l'avenir).
Il n'empêche qu'il nous a bien plus en le recevant. Alors en attendant, il va passer du carrelage (propre, que vous voyez ici), à notre mur. Propre aussi, mais d'un autre côté, on ne marche pas sur les murs...
Comme le montre la photo, c'est un petit florilège qui a notamment comme grand mérite, pour les connaisseurs de ce blog, de montrer quelques crayonnés encore exclusifs made in Nalex.

Et de surcroît, c'est un grrrraaand poster. Parce qu'on est comme ça. Gros livres, gros posters. Faut être proportionnels. 1m14 de poster. Presque aussi grand que le jeune garçon O_O




Oui, bon j'exagère. Il n'est pas SI petit.
Mais tout de même.
Lorsqu'Alex a dessiné les personnages du
portrait de groupe, il lui  a fallu établir une échelle de taille afin qu'elles correspondent à ce qu'elles sont dans le livre.
Lorsque Cahir s'est esquissé au milieu des personnages environnants, nous nous sommes dit (une phrase aussi littéraire que parlante) :
"Ah ouais, quand même !"
On ne pensait pas que c'était à ce point avant de le voir par comparaison. Du coup, afin de parachever l'effet, Alex s'est fendu d'une petite surprise. Il a fait imprimer notre garçon national en grandeur réelle, collé le tout sur un support histoire qu'il tienne debout.


On n'a pas mis Alex à côté parce que là, ça aurait carrément été l'humiliation.
En fait, outre que ce soit vraiment rigolo d'avoir un perso taille réelle chez soi (remarquez, valait mieux que ce soit lui. ça coûte moins cher en papier et en carton que un autre personnage et son 1m95), c'est aussi, d'une certaine manière, un complément intéressant.
Quelque part, ça permet de se rendre compte ce que ça "fait" d'avoir cette espèce de petit bidule tout noir devant soi.
(apparté discrétos : on comprend mieux les vieilles boutades faciles de certains dans le bouquin. Hum.)
Mais j'avoue. Des fois, dans le noir, ça surprend. Il m'est arrivé de sursauter dans la semi-pénombre, croyant qu'il y avait vraiment quelqu'un dans le salon O_O.
A toute chose son revers, hein.

Alors vous voyez, y'a du LDT partout à la maison. Sauf dans les sanitaires. Remarquez, pas encore. Mais bon, je sais pas... Avoir un de ces personnages qui vous lorgne dessus dans des moments aussi personnels, je suis pas sûre que ce soit très bon pour l'inspiration...

Aaaaah. Ce blog se bonnifie avec le temps. les propos y sont de plus en plus spirituels...


Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 17:06

Les mises à jour se sont espacées ces derniers temps, faute de moment libre et par le fait, faute d'énergie.
Ce n'est pas pour autant que LDT est en jachère en coulisses. Elle continue à bouillonner telle un boeuf  mirliton.
Nous travaillons actuellement sur un chapitre très long qui demande beaucoup d'écriture et ré-écriture, du coup, la plupart de nos efforts sont focalisés sur lui, au détriment d'autres aspects du projet, et notamment du blog, il faut bien l'avouer !
Comme nous nous sommes toujours efforcés de ne poster que lorsque que quelque chose de significatif valait d'être dit et/ou montré, nous ne voyions aucun intérêt à déroger juste histoire d'améliorer le blog rank, notion abstraite dont les persos se contrefichent ( ils nous l'on dit au cours d'un dîner récemment ), pour la simple et bonne raison qu'ils ne savent pas ce que c'est.
Nous avons tenté de leur expliquer, mais le cours à tourné court ( warf ) juste au moment de leur expliquer la notion d'électricité ( ouais, ils partent de loin ). Alors autant dire que passer de l'électricité, à l'électronique, puis l'informatique et enfin, les réseaux de télécommunication nous aurait fait perdre à tous un temps précieux et les deux-là ne sont pas réputés pour leur grande patience -_-''''

Alors, conséquence logique du laïus ci-dessus, si nous revoilou c'est qu'il y a du nouveau.
Du nouveau qui ne fatiguera pas vos neurones puisqu'il suffit de regarder et baver (aussi prorprement que possible) avec cet air très éveillé de vache regardant passer le train.

Deux nouveaux crayonnés d'Alex dans un style assez différent de l'ordinaire, très contrastés, avec un style graphique que je qualifierais de "sombre", à défaut d'arriver à trouver le juste sentiment qu'ils m'inspirent. Leur côté "dark" et un peu torturé sied parfaitement à l'univers, ainsi que le réalisme accru.
Vous reconnaîtrez l'un des deux protagonistes en la personne de notre alien chéri. Le second vous est inconnu, c'est normal.
Y'a du monde dans LDT, cela n'a rien de nouveau !

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 12:41

Le printemps n'est pas encore là chez nos amis LDTiens.
La série d'illustrations climatiques n'est pas terminée.
Enfin, pour tout dire, elle se finit aujourd'hui. Du moins, pour l'heure.
Après la neige et le froid, voici donc revenir la pluie battante !!

Le jeune graçon, puisque vous l'aurez immédiatement reconnu, se caractérise dans le livre par de petites particularités aussi récurrentes qu'emblématiques.

D'abord, 98% du temps, il est vêtu de noir. Non, ce n'était pas le niveau de contraste de votre écran qui était mal réglé. ^o^
Ensuite, ses cheveux. Du reste, lecteur ou visiteur du blog, nous avons eu de la part de l'une comme de l'autre catégorie l'interrogation effarée : "pourkouaaaaah vous lui avez coupé les cheveeeeeeeeeeuuuuuuuuux ? Bande de sa***** !!!! "
Ah oui O.O
C'est vrai O.O
On a fait ça  °-°
Ah , mais ce n'était pas de gaieté de coeur, croyez-le bien ! Et on s'en est mordu les ciseaux sur le coup ! Mais nous ne devons pas être fétichistes. S'il le fallait, nous irions même jusqu'à teindre un des persos en blonde, si cela devait servir l'histoire. Bon, je ne vois pas de quelle manière ça pourrait servir qui que ce soit de décolorer le personnage, hein.

Un jour, un certain écrivain doté de tentacules nous a dit quelque chose comme ceci : lorsque l'on écrit, il existe la tentation de se prendre de tant d'affection pour ses personnages que l'on en vient à ne plus vouloir y toucher, ne plus leur faire le moindre mal par excès d'attachement.
C'est vrai, cette tentation est là. Il semble que l'on ne sort pas de 7 années de cohabitation sans une légère dose d'empathie vis à vis de ses "créatures".
Par exemple, je me rappelle, quelque part pendant la rédaction du tome 2, quand il nous a fallu nous résoudre à "abîmer" l'un de nos personnages... Et quand je dis abîmer, c'est l'abîmer vraiment, le genre de chose qui fait qu'il ne sera plus jamais celui qui exsude littéralement la classe par tous les pores comme on l'avait connu et aimé d'abord. Il a fallu des jours (voire des semaines) à tourner autour. N'existait-il pas une autre alternative ? Fallait-il aller jusque là ?
Une fois devant le page blanche, la décision était finalement prise, bien sûr.
Rien, absolument rien ne doit interférer dans les nécessités de l'histoire elle-même.  Elle est et reste LA priorité qui prédomine sur les personnages eux-mêmes, elle commande à leurs devenirs et non l'inverse. Ce fameux chapitre fut donc écrit avec une main devant les yeux et l'autre sur le clavier (et je vous mets au défi d'écrire confortablement comme ça ! hahahahahahahaha ), mais il fut fait, néanmoins. Non sans un léger pincement au coeur, force est d'admettre ! A l'instar, d'ailleurs, de tous ces autres passages où il s'agit d'emmener les protagonistes sur des chemins qu'on aurait préféré ne jamais leur faire emprunter, parce qu'à les vouloir très - voire parfois "trop" - humains, il nous faut de temps en temps les rendre décevants ou détestables... Mais c'est le jeu ! Et au fond, c'est ce qui participe à rendre l'entreprise jubilatoire.
Nous sommes des diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeuux, des marionnettistes galactiiiiiiques !!!!!!!!!
ç_ç

Pourquoi cette digression, au fait ? Sans doute pour dire qu'après les cent décisions épineuses qu'il nous faut prendre quasi quotidiennement au sujet des héros de la Dernière Terre, une coupe sombre apparaît finalement un sacrifice assez bénin !
Puis, personnellement, j'ai de la sympathie pour les deux versions. Le jeune garçon reste mimi de toutes les manières ^^
Je disais donc.
Il y a la couleur des vêtements.
Il y a les cheveux.
Puis enfin, parmi ses caractéristiques "récurrentes" dans le livre, il y a la forme de son profil.
Un détail a priori, en effet. Un détail que plusieurs personnages relèvent de temps à autres, néanmoins. Pourquoi ?
Euh... Pourquoi pas ? o_O
Il y a des gens dont on retient qu'ils ont de bô nyeux, d'autres une dentition de star hollywoodienne. Eh bien lui, selon les dires de son entourage, c'est le profil qu'il a de particulièrement joli (oui, un peu comme Cléopâtre, la face du monde, tout ça...)
Partant de ce constat, il n'y avait d'autre choix que de finir par l'illustrer, ce profil.
Je n'arrive pas à m'en lasser tant il est fidèle à description. C'est comme le voir pour de vrai !



Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 21:42

Quelle idée de s'atteler à la rédaction d'un nouvel article après avoir passé la journée à martyriser la palette graphique ! Avec un cerveau tout plein de gelée, ça risque d'être folklorique (déjà que quand je suis fraîche, ce n'est pas très reluisant...).

Bien.
La dernière fois, vous avez eu droit à une nouvelle illustration. Une illu à -15°c et un soleil à vous cramouiller l'épiderme (surtout si l'on considère que nos amis LDTiens ne connaissent pas la crème solaire, puisque les multi-nationales cosmétiques n'ont pas encore réussi à faire main basse chez eux. Bienheureux peuples, ils ne sont pas obligés d'écouter Eva Longoria vanter les mérites d'un rouge à lèvres qui tient 96 heures et qui est doté d'une triple brosse ultra-boost capable de multiplier le volume de vos cils par 22 (au moins, selon un test clinique) et qui, comble du comble, masque tous les cheveux blancs, même ceux en devenir à L'INTERIEUR de votre cuir chevelu.)

Je disais, il n'y a pas de raison que "le perso* soit le seul à se geler les *****.
Par solidarité, Le jeune garçon va venir faire de même, via... une nouvelle nouvelle illustration !

En voyant les situations climatiques dans lesquelles ces pauvres garçons se retrouvent, il devient logique de penser que nous aimons à les...
1. enfouir sous la neige, donc
2. enfouir sous la neige, encore
3. enfouir sous la neige, toujours
4. jeter dehors par temps de pluie

Oui, vu, comme ça, force est d'admettre, on doit donner l'impression de les détester... o_O

Ce n'est pas vraiment volontaire, c'est juste la géographie qui n'avantage pas toujours nos pauvres personnages ! Et il se trouve qu'une moitié du tome 3, ainsi que nous le disions dans un article antérieur, se vautre lamentablement dans la poudreuse et a le bout du nez tout froid (que ceux qui n'ont jamais vu un roman avec le nez froid fassent un effort d'imagination, s.v.p).

Ensuite, considérant que l'illustration que vous avez découverte il y a quelque jours, puis celle du jeune garçon énigmatique que vous allez voir là, sont toutes deux, non seulement inspirées du tome 3, mais de surcroît tirées du même chapitre, le côté "j'sens plus mes oreilles" ou "j'ai plus un cheveu de sec" se comprend peut-être un peu mieux.

Allez, et puis j'ai beau tourner la chose sur le ton habituel, à savoir, la plaisanterie, ce dessin me tient à coeur.
Ouiiiii, je sais, je dis ça de TOUS les dessins que nous publions ici. -_-'
Mais il se trouve qu'Alex a le chic pour saisir des moments "précieux".



Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 13:44

Pas possib'
Pas moyen.
Je n'arriverai pas à faire cette -
 *PLAF*

...
...

Je disais que je n'arriverai pas - 
*PLAF*

...
Humpf

J'arriverai pas à faire cette mise à jour !

*TRIPLE-PLAF*

.............................

Mais eeeuuuhhhhhh !

*se relève péniblement et avec les quelques milligrammes de dignité qui lui restent*
*se tient à un meuble histoire de prévenir la prochaine pâmoison*

Il y a quelques temps de ça (un peu plus d'un mois auparavant), le Sieur Nalex s'est absenté plusieurs jours. Il est bien entendu parti avec son carnet à dessin dans la valise (systématisme aussi ancré que le tien, visiteur, quand tu emportes forcément ta brosse à dents dans tes bagages).
Il avait aussi emporté le chapitre 5 du Tome 3 en relecture. Il y avait une ou deux choses qui le chiffonnaient dedans et il entendait bien les déceler à tête reposée.
La suite relève pour ainsi dire de l'opération mathématique. o_O

Le chapitre 5 est spécial. Si je devais parler en mon nom je dirais que c'est une de mes grosses préférences, tous chapitres confondus depuis le tout début.
Il est crucial, central, indispensable (et ainsi de suite -_-').
Bref.
Ainsi, un soir, le Nalex m'appelle et nous commençons à parler de sa relecture.
Outre le fait que ce fut un merveilleux moment de connexion cérébrale LDTienne qui m'émeut encore rien que d'y penser *goutte au nez*, il en est aussi ressorti qu'Alex, avec son petit air de ne pas y toucher, a commencé à sous-entendre qu'il me réservait une surprise.

Je sais ce que ça veut dire quand il dit ça O_O
J'le connais, l'animal 0_0
Quand il me parle d'une "surprise" avec un ton entendu, je SAIS de quoi il s'agit.
Parce que moi, les fleurs, les bijoux, je m'en cogne le cocotier, faut le savoir.
S'il veut être certain de m'offrir LE cadeau suprême, il sait qu'il doit prendre son critérium, une feuille et...




* QUINTUPLE-PLAF *
(Quand j'ai vu le crayonné, y'avait pas la présentation autour, hein. C'est juste qu'un trésor pareil, on ne le laisse pas flotter bêtement dans un carré de page rudimentaire).

Il est donc revenu de son séjour avec plusieurs crayonnés, qu'il avait en plus pris soin d'agencer en un tas très réfléchi, histoire de créer une sorte de crescendo et ainsi s'assurer que j'allais bien mourir d'une crise cardiaque béate.

Il y avait du jeune garçon, de la "chose aux yeux bleux", divers croquis de personnages et à la fin, celui-ci.
Les précédents m'avaient déjà mise dans une sorte d'état second, et là, ça a été le coup de grâce total.
Je me suis emparée du dessin avec mes p'tits doigts moites en lançant un "WAOUUUUUUHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!" émerveillé.

Il y a certains personnages qu'Alex appréhende de dessiner plus que d'autres. Par exemple, le jeune garçon, comme il le dessine depuis longtemps et a trouvé son design quasiment tout de suite, aujourd'hui, il le tient bien et l'aborde sans appréhensions.
Pour l'autre, en revanche, l'évolution est encore récente. Sur l'illustration de groupe, il avait déjà fait un bond énorme en avant, je le trouvais déjà parfait.
Mais le plus-que-parfait, ça existe, et vous en avez un exemple juste au-dessus. O_o
C'est donc le monsieur au moment du tome 3 ( notez les cheveux un tantinet plus longs et le changement intempestif de pardessus XD ), et plus précisément, tel qu'il figure dans ce fameux chapitre 5.

J'ai une véritable adoration pour ce crayonné tant il rend une absolue justice au personnage et le capte avec une vérité et une puissance jusque là inédites.
Il fait partie de la compo de crayonnés d'Alex que j'ai mis en fond d'écran de mon ordi et devant lesquels je dépense quelques hectolitres de salive chaque jour...

*se prosterne devant le papa de LDT*

La magie ne devait pas s'arrêter là !
Rien n'égale jamais vraiment un crayonné, c'est en quelque sorte une donnée établie par le fait que l'instinct du coup de crayon originel ne peut être préservé QUE sous sa forme première, justement.
Néanmoins, le chapitre 5, comme je le disais, est particulier. Il se déroule dans une ambiance que nous avions en tête de manière forte.
Je me suis donc attelée à la tâche de la colorisation afin d'essayer de capter l'ambiance. Et surtout pour l'indiscible plaisir d'explorer et admirer encore ainsi toutes les finesses de ce crayonné...
*soupire*

Et comme chanterait Elton : "Green eeeeeeyyyyes, baby's got green eeeyyyyyyeessss" (oui, je sais, celle-là, je l'avais déjà faite avec l'énergumène aux yeux bleus...)






Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 18:02

Ah ! Elle m'avait manqué cette interface !
Voilà des semaines que ce pauvre blog était laissé à sa somnolence, faute de temps pour lui donner de quoi se tirer de sa torpeur.
C'est bien triste... j'en deviendrais presque morose...

NON !
Ne nous laissons pas aller !
Sortons les chiffons ! Les balais ! La cire d'abeille !
Et rendons à notre blogounet chéri son éclat (à peine) passé !

Siiiiiiiffler en travaillant
Lalalalalalala
Quand l'âme est folle
Le temps s'envole
Siffler en travaillant


*gambade parmi les oiseaux qui passent la serpillère et les écureils qui font un sort au tas de vaisselle*

Le ton est donné : cette mise à jour vêtue du dossard n° 67 est placée sous le signe d'une thématique bien précise...

La musiiiiiqqqquuueee !

Ne vous y trompez pas. Vous n'allez pas vous retrouver orientés vers le night-club LDT, où divers morceaux d'inspiration donnent déjà de la voix.
Pourtant, c'est bel et bien d'une chanson qu'il s'agit.

Pour une fois, nous allons vous donner un peu de concret, soit un vrai morceau de vrai texte de l'Enfant merehdian !
Vous aviez eu le Prologue, puis plus rien. Que nenni. Goutte.
Il n'y a pas de fatalité ! (poil au nez)
Aujourd'hui, nous allons à nouveau entraver le cycle infernal du non-dit !
Ce sera bref, voire fugace, limite éphémère, mais ce sera, néanmoins ! (poil de Nain)

Nous vous présentons donc ce petit extrait du Tome 1.
Comme la forme l'indique, ce n'est pas du texte narratif, mais une chanson.
On pourrait l'intituler "la chanson de l'homme botaniste", puisque c'est lui l'interprète (et l'auteur par la même occasion ^_^).
Oui, notre garçon de ferme est en fait un esthète, un poète, un faiseur de rimes, une âme perdue dans des sphères oniriques...
...
Hum...
Non.
Pas trop en fait.
-_-

Mais il chante. Beaucoup. Et pour la pure anecdote, il ne le fait pas avec le timbre grraaaave et profond que certain(e)s auraient tendance à lui prêter. Héhéhéhéhé *ricane*
Depuis les sommets de son 1m95, il est plutôt doté d'une voix, en proportions, fluette.
Décevant hein ?
J'aperçois une fuite d'oestrogènes, là-bas o_O
Ouvrez-leur la porte !

Mwahahahahahahahaha.

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 20:59

Cette année, le projet LDT aura 7 ans.
Nous le remercions pour ses bons et loyaux services et lui faisons une bise sur toutes les joues.

Sauf la mégalomanie absolue qui nous caractérise, cet article aurait servi à vous souhaiter, visiteurs, une excellente année 2009.

Mais voilà, c'est 'achement plus rigolo de nous souhaiter une bonne année à nous-mêmes.
Puissions-nous être prolifiques, venir à bout des corrections du tome 2 et avec un peu de bol, du tome 3.

Que le Dieu-Clavier (pas Christian, hein) nous soit favorable et nous vienne en aide pour répondre à la question suivante, cruciale s'il en est pour le récit dans son ensemble :

"Comment il réagira la première fois qu'il boira un verre de whisky-coca ?"

Nous partons méditer sur ce point...




Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 21:58

Eh oui, c'est bien d'une sorte de petit miracle dans le monde du blog LDT qu'il va s'agir dans ce jour 65.

Nous avons distribué peu d'exemplaires du livre jusque là, mais il n'en reste pas moins que, quand on offre un bouquin à quelqu'un, on a la vague envie que ce quelqu'un le lise o_O
Oui, ça paraît sidérant, dit comme ça, mais c'est un fait qu'il nous faut admettre. -_-'

Jusqu'ici, nous avions plutôt la sensation que, sitôt les gens mettaient les doigts sur leur exemplaire, ils se faisaient enlever par des extraterrestres, disparaissaient et ne donnaient plus jamais signe de vie. O_O
Eh bien, contre toute attente, il semblerait que l'un d'eux ait réussi à s'échapper du vaisseau de petits-gris !
Il (c'est un homme) a lu le bouquin plutôt très vite (et nous relatait  sa progression au téléphone, c'était chou) et, chose inouïe :
IL L'A TERMINE !

Mine de rien, personnellement, je me demandais si quelqu'un y arriverait, à part nous. Comment savoir si ce qui nous convient à nous parviendra à en intéresser d'autres, totalement extérieurs à notre microcosme bizarroïde ?
Nous étions donc, plus que contents, surtout fiers d'avoir été lus, jusqu'au bout, au moins une fois.
D'aucun trouverait ça piètre et dirait que cela revient à se contenter de peu, mais nous l'envisageons d'une toute autre manière : l'enfant merehdian, c'est tout de même près de 600 pages et c'est assez spécial, nous en avons toujours eu conscience. 
1 lecteur, sur la ligne d'arrivée (a fortiori un lecteur qui a déjà bien volontiers signé pour la suite, héhéhé!!), eh bien pour nous qui n'aspirons pas à un large lectorat, c'est formidable !

Evidemment, ce cobaye n'a pas pu couper à l'interview. Les bêtes rares, c'est comme les Pokemons, il faut les attraper!!!!
Et euh, pour info, cette personne
a répondu aux questions sans qu'Alex ne lui pointe de couteau sous la gorge... On sait jamais, si y'a de mauvaises langues dans le coin O_o


Après la lecture de ce premier tome et n’étant pas lecteur de Fantasy à la base, quelle a été votre impression globale ?  

J’appréhendais au départ de lire ce genre de littérature, en me demandant si j’allais réussir à intégrer l’histoire. Alors j’admets, au départ, j’ai dû faire l’effort de « rentrer » dans le livre. J’ai beau lire pas mal, cette lecture-là s’est avérée plus difficile que ce à quoi je suis habitué.

Comme je suis néophyte en matière de Fantasy à la base, la principale difficulté pour moi, je crois, a été d’appréhender ces archétypes de personnages auxquels je ne suis pas habitué. Mais petit à petit on arrive à bien cerner les protagonistes et à se laisser prendre dans ce monde de Fantasy somme toute très « humaine ».

 

Comme vous avez eu du mal à intégrer l’histoire au début, qu’est-ce qui a fait que vous avez finalement assez accroché pour venir à bout du livre ?(!!!!!) o_O

Je crois que ça vient de la façon dont c’est écrit, le détail apporté aux personnages et aux environnements. Pour moi c’est suffisamment bien fait pour vous faire rentrer dans l’univers, les paysages.

D’ailleurs, petite parenthèse toute personnelle, j’ai remarqué que chaque personnage avait en quelque sorte un paysage, un lieu emblématique de sa personnalité. Un endroit qui le symbolise, en quelque sorte.

 

Et à la fin du livre qu’avez-vous ressenti ?

De la frustration ! Je l’ai lu en environs un mois et demi, à raison de deux ou trois chapitres par séance de lecture, sachant que je lisais d’autres choses en même temps. En fait, ça a été assez rapide. A la fin, donc, en refermant le livre, je m’étais attaché à certains personnages, j’aurais voulu savoir ce qu’ils allaient devenir. On s’attache aussi à l’univers en lui-même, lequel est assez particulier, du reste.

 

Trouvez-vous les personnages stéréotypés ? (note aux lecteurs du blog : oui, c'est une de nos hantises ^^)

Non, c’est plus compliqué que ça. Il y a toujours un moment où vous vous demandez si le personnage que vous aviez appris à connaître n’est pas en fait très différent de ce que vous croyiez. Ils sont ambigus, impossible de les classifier « gentils » ou « méchants ». Parfois ils contredisent leurs propres paroles, et entretiennent entre eux des relations pour le moins complexes !

 

Un qualificatif pour définir l’ambiance ?

Je dirais malsain, pesant, dans le sens où les relations sont assez malaisées entre les personnages, les ethnies. Les rapports humains dans LDT ne sont pas sereins. C’est un univers de faux-semblants dans les mentalités. J’aurais beaucoup de mal à vivre avec des gens comme ça, personnellement !

D’ailleurs, à la fin de ce tome, outre la frustration des faits laissés en suspens, j’étais aussi assez étonné de certaines décisions de certains personnages, auxquelles je ne m’attendais vraiment pas.

Tout cela donne envie de connaître la suite, car ce premier livre m’est apparu comme un préambule qui sert à connaître les acteurs de l’histoire. Maintenant que c’est fait, qu’ils sont devenus des familiers : la suite !

 

Avez-vous ressenti ça comme de la Fantasy ?

Non, pas vraiment, pour ce que j’en sais, du moins ! Ma référence première (et unique !) en la matière est le Seigneur des Anneaux.

LDT, c’est très humain. Un profane en la matière peut y accéder facilement sans avoir de connaissance dans ce genre d’univers car il y a en fait très peu d’éléments liés à l’imaginaire. Et encore, même ces dits éléments sont suffisamment ambigus pour rester réalistes.

 

 

En regardant les illus LDT après coup, qu’en pensez-vous ?

Je trouve qu’elles correspondent à ce que sont les personnages.

Ensuite, en termes subjectifs, à part [Rebelle Botaniste] qu’il est difficile de visualiser autrement que comme il apparaît sur les dessins, j’ai entretenu une vision très personnelle des autres protagonistes dans mon esprit.

En fait, avec moi, les images (j’ai eu le set), incitatrices et intrigantes, ont participé à m’amener vers le livre.

Cependant, elles n’ont pas « conditionné » la lecture, ne se sont pas « imposées ». Quand on est dedans, on se fait sa propre image.

 

 

Quels sont pour vous les persos emblématiques ?

[Rebelle Botaniste] parce qu’on sent qu’il est central, ne serait-ce que par le nombre de choses qui lui arrivent !

[Fils Prodigue] parce qu’il est énervant. Sa personnalité a eu le don de me taper sur les nerfs !

[Vieux Garçon Austère] parce que sa présence récurrente dans le livre fait qu’on le retient forcément

[Héritière Xénophile], parce que je l’aime bien ^^. Elle a du caractère, j’ai apprécié sa tendance à la désobéissance. Elle est mutine, elle sait jouer de sa personne, si vous voulez !

[Misanthrope Forestier]. On le voit très peu, mais quelque chose me dit qu’il est important, qu’il est autre chose que ce qu’il semble être. Ensuite, j’admets qu’il fait un truc à un moment donné qui m’a fait penser, par anecdote, à Alex et Mag. Ça m’a amusé et rien que pour ça, je l’avais déjà « repéré » !

 

  

Tout cela est plutôt bon (pour nous !), mais soyons réalistes, il y a forcément quelque chose qui vous aura déplu. C’était quoi ?

Sans parti pris, pas grand-chose. J’étais vraiment curieux du contenu alors je m’y suis plongé, plein de bonne volonté...

Si je devais mentionner quelque chose, je dirais ceci : d’une part, quand on commence et quand on voit « l’objet livre », la couverture, on croit entrer très vite dans de l’action, des faits, alors qu’au départ, dans les 100 premières pages, on a une impression un peu figée, car c’est parfois très descriptif. C’est à double tranchant. A la fois ces descriptions aident à avoir des personnages très précis et vivants ensuite, mais au commencement, ce n'est pas évident. J’ai eu tendance à me sentir un peu submergé, d’autant que, pour un profane du genre, les noms ne sont pas ce qu’il y a de plus facile à retenir

 

Un mot de la fin ? Une synthèse sur tout cela ?

Ma conclusion c’est que, en tant que néophyte, j’ai eu une appréhension en ouvrant le livre : « est-ce que je vais en comprendre le sens » ? C’était mon doute majeur.

Mais maintenant, si j’avais à dire une chose, c’est qu’il vaut la peine d’être lu et je n’ai pas de regret de l’avoir fait ! Je suis entré dedans sans apriori, donc, et avec curiosité, même si ce n’était vraiment pas mon genre de littérature, je le répète.

Ensuite, mon mot de la fin : à quand la suite ?!!

J’espère qu’il y aura quelques premières réponses dans le tome 2, car là, on se pose vraiment pas mal de questions.

Je me suis aussi beaucoup interrogé sur les personnages du Prologue. Que sont-ils devenus ? Je les ai vraiment retenus, ils m’ont marqué, même s’ils n’apparaissent qu’au tout début…

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article