Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 12:37
*blup*
*hips*
Désolée… La digestion bat encore son plein.
Mais ce n’est pas parce que l’on bâfre et que l’on ressemble à une grosse épave aux cales remplies de toasts et de chocolats qu’il ne faut pas rester productif.
Aussi, en cadeau de Noël pour ce blog, nous publions MON cadeau de Noël (il faut savoir partager). Une belle surprise made in Nalex. Ce personnage, les habitués de l’endroit le connaissent déjà, mais cette fois, vous pouvez l’apprécier dans une attitude et une expression peut-être plus significative de son « tempérament » que ce n’était le cas dans le premier dessin où il semblait en proie à un certain désarroi ^^. C’est justement cette expression que j’adore, car il y gagne toute sa dimension inquiétante. Mais pas inquiétant dans le sens « méchant », « nuisible », ceux qui ont lu les épisodes précédents ont sans doute compris qu’il n’existe pas précisément de notion de « gros méchant de l’histoire » dans la Dernière Terre. Et ce protagoniste occupe un rôle au-delà de la conception de bien et de mal en fait, il est bien plus tordu que cela pour tout dire. Et malgré sa présence des plus sporadiques dans le tome 1, Alex en a d’ores et déjà donné une version que je ne voudrais remplacer par aucune autre. De la forme de son visage à sa stature, des coloris choisis à sa physionomie, c’est vraiment, absolument lui.
Si vous observez bien le dessin, vous verrez un petit sigle en noir et blanc dessus. Dans LDT, chaque personnage traité sous un point de vue omniscient possède ou possèdera un tel symbole, en rapport avec sa nature, sa fonction ou parfois ses origines. Tous les logos, de la conception à la réalisation, sont également tous estampillés Alex. Ils seront distillés au fil du roman, au début de chaque chapitre en fonction du personnage qui en est le centre. Nous vous les montrerons à tour de rôle au fil des prochaines mises à jour.

AESTsll.jpg




logo-dblsll.jpg
Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 15:40
Un jour de peu de mots (déjà pour compenser la longueur du précédent), mais surtout parce que nous allons un peu laisser parler le texte de La Dernière Terre lui-même. Lui, puis un nouveau portrait dont Alex m’a fait la surprise et qui a, à lui seul, quelque peu précipité cette mise à jour que je ne comptais faire que la semaine prochaine. Mais une fois plus, je suis tombée en pâmoison devant (et ce n’était pas joli à voir ^o^, j’ai laissé quelques dents sur le rebord de mon bureau) avant de rester 10 bonnes minutes fixée comme ça O.O, stupéfaite, une fois de plus, du niveau de vérité auquel il parvient à hisser ce personnage par rapport à ce qu’il est dans le livre. Il n’était en rien différent dans mon esprit, et pourtant le fait est qu’il constitue une alchimie délicate, toute faite de petites nuances et de caractéristiques si spéciales qu’il me semblait impossible d’en obtenir un parfait condensé graphique. Foarchifo !
Alors stop au blabla, le dessin se suffit à lui-même. Vous pourrez donc lire à sa suite le 4ème de couverture définitif de l’Enfant Merehdian.


 
 

































« Nous avons perdu le compte des jours aux alentours du trentième, peut-être. Je ne sais plus exactement, ma pauvre tête me fait défaut. Le matin, le soir, le froid, l’étouffant, tout se confond ici, tout se mêle en un seul et même voile opaque, impénétrable et oppressif. Et puis, il s’est incarné, ce voile. Pas en être de chair et de sang, non. Pourtant, je le sens qui m’enserre et m’accable. J’essaie de convaincre mon esprit que la fatigue, la faim et, je n’ose l’avouer qu’à moi-même, la peur, sont responsables de ces sensations. Celui que j’étais avant de partir aurait assimilé cela avec autrement plus de lucidité, je crois… Mais maintenant… Maintenant… »



Repost 0
Published by Magali et Alexandre
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 13:39
Que faire ? Choisir la solennité ou une grosse et désordonnée explosion de joie ?
Essayons l’explosion :
BORD************************************************EEEEEEELLL !!!
Mmmmh… Pas très parlant en fait…
Voyons donc la solennité.
Bwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah-ah-ah-ah…
Heu, elle a le nez un peu dégoulinant, cette solution…
Bon, restons sobres, même si en réalité, à l’intérieur on se sent un peu sens-dessus-dessous.
Allez, ne dites pas que vous ne le voyez pas venir, depuis le temps qu’on en fait le décompte, surtout depuis le jourdouz, heiiiiiinnn ?
Voilà donc, nous y sommes le tome 1 de La Dernière Terre est terminé. Depuis hier, aux alentours de 23 heures pour être précis. ^^
L’émotion est grande de finir une chose comme celle-là, quand, je réalise, l’on pensait qu’elle finirait peut-être remisée aux côtés de ces projets dont nous avons tous la tête pleine sans jamais vraiment parvenir à trouver le temps, l’énergie ou la motivation sur le long cours pour les accomplir jusqu’à leur finalité. Evidemment, dans l’absolu ce n’est « que » le premier livre et le tome 2 est déjà en cours d’avancement comme il en existe déjà un synopsis très précis sur les six premiers chapitres. Mais tout de même, c’est un sentiment très particulier (et très nouveau, je vous assure !) que de mettre un point final à 660 pages de « vie commune » avec tout un groupe de personnages. Cela demeurera d’autant plus particulier que ce tome 1, c’est celui qui a vu nos protagonistes se construire, émerger de l’absolument rien et devenir nos proches abstraits. Cela pourra sembler un peu ridicule, mais il y aussi une sorte de sentiment de reconnaissance, envers eux, ces personnages. Un peu comme des compagnons de route pleins de bonne volonté, à la fois malléables et indépendants, mais si indéfectibles qu’il suffise de lire un mot ou de regarder une seule des magnifiques illustrations d’Alex pour qu’ils viennent se pencher par-dessus l’épaule et jouer les souffleurs de théâtre.
En ce jour c’est donc un grand sentiment de fierté qui l’emporte. Non pour la conviction quelconque d’avoir fait quelque chose de crrrrooooo chupppeeeeerrrrr, mais pour n’avoir pas failli.
Bon sang, vivement le tome 2, que tout recommence !
 
Ensuite, what is said is said. Nous avions dit que, dès que le tome 1 serait achevé d’écrire, nous donnerions la signification du sous-titre L.E.M.
Mais avant, procédons à un récapitulatif de vos spéculations. On a des champions dans le groupe.
Nous devons donc à notre Boolinette chérie les hypothèses suivantes : (lesquelles elle nous a livrées en précisant tout de même « soyons un peu sérieux », huhu ^o^)
*L’Entourloupe Magique (me demande en quoi ça consiste en fait de se faire entourlouper magiquement o_O)
*L’Antarctique Majestueuse (rrroooohh, la marche de l’empereur !!!)
*Les Eructations Malveillantes (j’avoue un faible pour celle-là, j’ai presque failli songer à changer le sous-titre réel à son profit, urrfffff)
 
Pour l’ami Bald, the choco warrior
*Les Errances Malheureuses (aaah, cette fibre poétique qui émerge même malgré lui J )
*Les Effroyables Mollusques (je vois ça d’ici !!!)
*Le Enième Morback (celle là, elle est sur le podium !)
*Les Entrepreneurs Maléfiques (mais que fait Julien Courbet !)
 
Et enfin Merlin, toujours présent pour ce genre d’exercices :
 
*Laminé, Esbrouffant Moustafa (mmmoonn diiieeeuu, et tout ça à jeun.)
*L’Escamotage merveilleux (serait-ce la suite de l’Entourloupe Magique ??? O_O)
*Les Enervantes Mirabelles (oui c’est vrai que, quand on en mange trop, c’est énervant pour les intestins *opine gravement*)
*Louis Emile Mireille (explication donnée par Merlin lui-même : « le nom d’un des protagonistes ? » Alors là je dis : fichtre ! Que n’y ai-je songé ! Non c’est vrai quoi, c’est la classe intégrale ! Allez Alex, on remplace tous les noms à coucher dehors de LDT et on puise dans le bon vieux folklore français !!!! :p )
*Les Embruns Manichéistes (on a dit pas de manichéisme Merlin, roooohhhh !!!! On t’envoie au coin, pour la peine !)
*L’Espoir Miroitant. (oui, y’a un peu de ça dans le fond. Mouaarrffff.)
*L’Etrange Mur (alors là je dis : pas maaaaaaaaaaaaaaaaaaaalllllllllllllll.)
 
Ahalalalalalalalalalala, tous ces efforts, et y’a personne qui chauffe !
Bon allez, on vous la donne la solution (histoire que vous puissiez comparer vos résultats, tout ça)
 
Le tome 1 s’intitule « L’Enfant Merehdian » (à prononcer mé-ré-dian ( « an » pas « anne »)).
 
Voilà, vous en savez des choses maintenant. Mais attendez un peu le jour 14, car si vous êtes sages (pas décret arbitraire), nous vous posterons le 4ème de couverture. Et alors là pour le coup, ça se préciserait sérieusement. Ou pas *tire la langue*

Mais que serait un jour de fête sans son illu? Alors, celle-là, j'y accole un avant-propos parce que je l'adore. C'est une des plus anciennes aussi, ce qui fait que les deux protagonistes ont évolué dans leur design depuis (pour voir le design actuel c'est ICI ). Mais déjà, il étaient magnifiques et déjà, pleins des nuances qui leurs sont propres. J'adore la composition, les attitudes, les expressions (c'est tellement eux, j'en rigolais bêtement la première fois que je l'ai vu!!!), j'adore aussi voir restitué le contraste coloré qui les oppose tous les deux. J'adore la différence de gabarits (parce que j'y tiens très fort, je suis un peu fétichiste là-dessus ^^) puis le petit détail qui tue dans la main du personnage de gauche ^^ Chaussez vos loupes. Non en fait ne les chaussez même pas, vous ne verrez rien!! Aaaaah ahahahahahahaha! *rire sardonique*
Bref, comme dirait l'autre : j'adoooooooooooooooooooooooooooooore.

LDT-C-1.jpg
Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 11:51
Aaah ! Le fameux jourdouz ‘ ! J’vous l’dis, on est pô mécontent de celui-là. En premier lieu parce que, hier soir, au cœur d’une nuit sans lune (oui, poétisons, soyons fous), dans le silence seulement troublé par le léger bruissement du vent dans les forêts de sapin vosgiennes, entraînant dans son sillage une âcre odeur résineuse (rohlalala j’vais pleurer si je continue :p ), l’avant-dernier chapitre est arrivé à son terme. Mais il y a de quoi être partagé entre joie et rancune. La joie parce que c’était l’avant-dernier et rancune parce que c’était un fieffé %*$@§§!!!!!! Un truc à rester comme ça devant son écran, fixement, pendant des heures : *_*
Aaaah, il ne s’est pas laissé faire !!!!!! Mais il n’a pas eu le dessus ! Mwaaaaahhahahahahahahha !!!!! *rit à gorge déployée, au milieu du salon, poings plantés sur les hanches*
Ensuite, un jourdouz sans dessin c’est comme un goûter d’anniversaire sans Champomy : inenvisageable. Encore une fois, nous allons en publier un que les plus observateurs d’entre vous doivent connaître mais qui, tout comme le « dessin à la lanterne », n’avait pas été présenté à l’époque comme autre chose qu’une illu « pour quelque roman encore nébuleux d’on-ne-sait trop qui ».
Il s’agissait donc aussi d’une illu L.D.T, et une des plus « anciennes ».
Enjoy !


INF.jpg
Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 13:31
Bon, après toute la tristesse et le sang du jour 10, repassons du côté lumineux de la force ^^
Pour cela, d’abord, un nouveau dessin/portrait de personnages, avec, en premier lieu, un nouveau, à gauche, que nous prénommerons XXX (super nom, franchement). La difficulté majeure chez lui (ainsi que chez son comparse d’ailleurs), était de restituer leur type qui s’exprimait par des caractéristiques un peu plus « exotiques » que celui d’autres personnages, eux aussi « typés », mais d’une autre manière. J’ai adoré le résultat du travail d’Alex, d’autant plus que pour XXX je n’avais pas une vision si précise du personnage. J’avais le feeling de sa présence mais pas de véritable visage à mettre dessus. Puis je crois pouvoir dire sans me tromper qu’il fait partie de ceux qu’Alex affectionne (tu confirmes Nalex ?? ^^), d’où une impatience de voir le dessin d’autant plus grande. Enfin, aux côtés de XXX, nous avons YYYY (mais que d’inventivité, j’en ai les sourcils qui frémissent !) qui est, rappelez-vous, le très fameux homme à la lanterne ^o^. Mais cette fois, dans sa version réactualisée, plus proche encore de ce qu’il est dans le livre. Déjà, le voile est levé sur le mystère : NON il n’a pas toujours sa lanterne avec lui (quoique, là on ne voit pas ses mains, donc toutes les spéculations sont permises o_O) donc adieu l’hypothèse comme quoi il serait gardien de cimetière (ah ? Personne n’avait proposé cela ? Oups…) ou luciole par intérim (ça non plus ? Roooooh !!!). 
En parallèle, le livre avance, bien que la « fin » se fasse désirer. La fin de la phase d’écriture pour le tome 1, j’entends, car le chapitre final de celui-ci est écrit depuis lurettes.
Sur les trois chapitres à faire restants, n’en demeurent que deux. L’un d’eux, qui à lui seul a ajouté 30 pages à cet énorme parpaing que sera le livre, a été achevé la semaine dernière, puis a été relu, vérifié déjà une dizaine de fois comme il s’agit d’un moment décisif. Une grande et excellente chose de faite, je vous assure, car ce chapitre-là faisait partie de ces échéances un peu nébuleuses dont on ne sait jamais trop si on arrivera à en faire quelque chose qui soit un minimum à la hauteur de qu’il est nécessaire qu’elles soient. 
Allez, encore deux et vous saurez ce que c’est, L.E.M. En attendant, zieutez donc ça :

fvrough.jpg


F-V.jpg

V.jpg

F.jpg
Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 14:59
Bon aujourd’hui ça ne rigole plus !
Après une ou deux hésitations, nous publions l’un des derniers dessins en date qui, tout comme celui du jour 9 et du jour 8 représente une scène directement tirée du livre.
Je crois que ce coup-ci, le ton est donné : L.D.T n’est définitivement pas ce qui se fait de mieux en termes de comique ^^.  Ah bah, nous avions dit « dark », ce n’était pas juste pour faire choli. 
Nous publierons bientôt le rough en complément à la colorisation.
J’ai été très marquée par ce crayonné lorsqu’Alex me l’a présenté. D’une part parce que cette scène, si j’avais été en charge de l’aspect graphique de L.D.T, je ne l’aurais jamais dessinée, tant elle fut déjà difficile à écrire. D’autre part parce que je ne pensais pas qu’il soit vraiment possible d’en saisir tous les éléments, qu’ils soient narratifs ou émotionnels. Mais le résultat a été un grand coup de pied dans toutes ces idées préconçues, avec, comme fer de lance, cette merveilleuse expression du personnage. Elle laisse transparaître la gamme intégrale de ce que le texte dit ou induit et, en ce qui me concerne, je n’arrive même pas à la regarder sans avoir de la peine ^o^.
Par pure précaution, nous préférons faire un lien cliquable renvoyant à cette illustration dans la galerie plutôt que de la mettre directement sur cette page. En premier lieu parce qu’Alex et moi avons dans notre famille des enfants susceptibles de tomber dessus, donc autant ne pas la laisser s’afficher de but en blanc. Ensuite parce que comme ça, les âmes un peu sensibles seront prévenues. Ce n’est pas si terrible, mais bon, un peu d’égards envers les non-amateurs d’hémoglobine, tout de même ! 
Repost 0
Published by Magali et Alexandre
commenter cet article
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 17:02

Mise à jour de ce blog à double vocation : torturer psychologiquement les gens et décevoir les envies matrimonales des jeunes damoiselles (c'est pas nous qui le disons, c'est vous, hein, on invente rien!)

Déjà, à ce que nous voyons, vous êtes particulièrement inspirés par les initales du sous-titre. Que de créativité! C'est à hurler de rire. Maaaaagnifique!!!!!! Nous en ferons un glorieux récapitulatif lorsque le sens de ces initiales sera révélé, c'est à dire quand le livre sera achevé. 
Ce qui, somme toute, ne devrait pas prendre des mois si l'avant-avant dernier chapitre accepte de se laisser faire, au lieu de se la jouer petit ado rebelle comme il le fait en ce moment. Mais ses prédécesseurs ont tous fini par courber l'échine (pourtant, force est d'avouer que certains d'entre eux ont fait preuve d'une mauvaise volonté juste écoeurante ^^).
Mais nous pouvons d'ores et déjà vous dire que vous vous en rapprochez... pas du tout!!! (sans déééééécccc, puis vous ne l'avez même pas fait exprès!!!) 
Mouarffffffff. Bool est donc gelée, Merlin glacial et Baldwulf sibérien. Huhuhu. Mais vous êtes mimi, et ça on ne peut pas vous l'enlever <:op

Pour récompenser tous ces beaux efforts, voici donc une nouvelle illustration. Pour information, certaines d'entre elles (mais nous ne dirons pas lesquelles!!!)  feront l'objet de tirages sur cartes postales qui composeront un set offert avec les exemplaires du tome 1. Lesquels seront en tirage tellement limité que ça frôlera l'indigence, mais ça c'est encore une autre histoire. *fait une exaspérante grimace*

Une nouvelle illustration, donc, un peu spéciale pour nous. Déjà c'est encore un nouveau personnage - en couleurs - (ça fait combien donc... 7? Vous voyez qu'ils sont nombreux, et c'est trrrrrrèèèsss loin d'être fini ^^). D'ailleurs si vous avez bien observé le jour 6, il ne devrait pas vous être totalement étranger...
Ensuite ce n'est pas n'importe quel personnage. Pourtant ce n'est pas le héros O_O (on se demande d'ailleurs encore qui est précisément le héros, ou même si le terme "héros" conviendrait à n'importe lequel d'entre eux tellement nous prenons soin de leur faire contourner tout ce qui pourrait leur faire ressembler à des archétypes identifiables comme tels.) Mais il est particulier à nos yeux, d'une part parce qu'il est un peu arrivé de nulle part, de manière impromptue, bref, il n'était pas du tout prévu au départ. Et d'autre part parce que le rôle auquel nous le destinons, si nous parvenons à le bâtir comme il faut, pourrait vraiment donner quelque chose de bien. Pourquoi émettre tant de réserves? Parce qu'en bonne notion abstraite qu'il est, il s'avère difficile à maîtriser. 
Comment cela "j'en dis trop ou pas assez". Bin, on est pas censés faire de la torture mentale? o_O

Allez, trève de blabla et place à XXXXXXXX.
Mwah-ahahahahahahahahaha!!!!!!



Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:16
Je suis en train de me dire que les titres sont de pire en pire... Hum, qu'importe ^^
Comme celui-ci l'indique, néanmoins, (un peu) moins de blabla aujourd'hui (ça vous fait des vacances, hein?) mais une illustration, tout d'abord. Alors j'en entends certain(e)s dire : "ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii mais nooooooooooooonnnn c'est de l'arnaaaaaaaque, celle là, on l'avait déjà vue sur Wiiiiinnddsss of Tiiiimmeeeuh, remboursééééééééééééééééééééé".
Mais je vous demande de vous arrêter!!!
Car avouez, hein, avouez, bin à l'époque vous ne connaissiez pas le projet L.D.T et du coup, bin vous n'aviez rien de précis à quoi rattacher cette illu, du coup, vous vous êtes arraché les cheveux, vous êtes roulés parterre, bu toutes les bouteilles d'alcool de la maison et... euh... Je m'emporte.
Bref, voilà, ce monsieur (qui faisait peur à certains apparamment o_O) est donc le... 6ème personnage de La Dernière Terre que nous vous présentons. Tout de même! Bon, il y en a encore une sérieuse floppée derrière, évidemment. Mais Nalex y travaille, aussi nous en avons quelques autres sous le coude. Mais nous distillons... Sans quoi c'est moins drôle.

Enfin, afin de répondre à la très joueuse demande de notre Boolinette, le p'tit lézard tartare, voici les initiales du sous-titre du tome 1 :  L.E.M
Un de ces quatre, on va finir par organiser un jeu du pendu à qui devinera les prénoms des personnages. Hum O_O. Je vous dis pas la carnage :p
Have fun!

Note : nous avons ouvert une galerie d'images où vous pourrez consulter tous les dessins publiés jusque là sans avoir à scroller comme des foufoutes.

Whispers-sll.jpg

Whispers-zoom.jpg
Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 12:31
Oui, en ce moment les jours passent vite ! C’est autant l’effervescence que dans un verre d’eau après qu’on y ait fait négligemment tomber un comprimé d’efferalgan (vous admirerez la haute voltige de cette comparaison).
Chose promise chose due, le jour 7, c’est celui où on dit le titre. Ou presque. Parce que dire ce que signifie L.D.T, c’est donner le titre général, l’intitulé de la série, mais pas le « sous-titre » du tome. Mwaaarrrrffff. Tout cela est follement amusant. ^^
Nous saluons tout d’abord toute l’audace et l’inventivité des propositions qui ont été faites. Je cite en vrac : Le Donjon des Tordus (chaussetttteeee !), La Danse des Tondus (intéressant concept, s’il en est), Le Diable Tournoyant (rien qu’à le lire y’a déjà du suspense je trouve), ou encore le terrible (et trop méconnu) Lézard Des Tartares (fais-moi frais). Nous avons aussi eu Le Demoniac Thread, et un autre qui ne me revient pas à l’esprit (dommaaaaaaage).
Pour la petite histoire, nous avons passé… bin, cinq ans sans connaître le titre nous-même (faut pas se précipiter avec ces choses-là :p ). Et un jour, POOF ! Grâce à la réécriture du très vieux et très obsolète prologue qui nous a, dans sa version 2007 (^^) illuminé de la lumière de l’évidence (waaaah c’est bô !).
L.D.T signifie donc La Dernière Terre, et là, tout le monde est vachement plus avancé.
Et comme aujourd’hui c’est la fête, voici un dessin plein de couleurs où vous pourrez avoir un aperçu très précis de deux de nos principaux protagonistes. Pour info, le rough de ce dessin figurera dans le tome 1.
Enjoy !!!

CetGflsll.jpg
Czoom.jpg
Gzoom.jpg
Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 15:00
    Une nouvelle avancée entre le jour 5 et le jour 6. Des quatre derniers chapitres à écrire, n’en restent « que » trois, puisqu’un petit nouveau est venu, il y a deux jours, grossir un peu plus le fichier où le texte sera mis en forme pour acquérir son allure finale, telle qu’il apparaîtra à l’impression. Il nous a ainsi fait passer la barre désormais plus symbolique qu’autre chose des 600 pages. Symbolique car, au point où nous en sommes et au vu de l’incommensurable foule de choses qui restent à raconter, ce n’est plus une cinquantaine de pages de plus ou de moins qui changera grand-chose au fait que, de gentille petite barque facile à manœuvrer, cette entreprise s’est transformée en grooos paquebot dépourvu de direction assistée ! Il nous arrive désormais d’évoquer les débuts, toujours avec beaucoup d’amusement, et notamment, la façon dont les personnages ont évolué. Nous nous sommes rendu compte, par exemple, que certaines personnalités se sont carrément interchangées (sans que l’on sache trop comment, d’ailleurs. Des fois c’est à se demander si les personnages ne font pas les choses derrière notre dos – à surveiller ^^).
    Puis, de manière plus générale, les psychologies sont devenues… comment dire, autrement plus labyrinthiques qu’initialement prévues. A la relecture des chapitres les plus vieux (dont beaucoup ont soit été sauvagement remaniés ou purement jetés au feu), on se retrouve face à des archétypes relativement simples, immédiatement compréhensibles, et en cela, plutôt rassurants. Aujourd’hui, il est loin le bon gars plein de bonhommie, ou le p’tit ombrageux champion du laconisme (et j’en passe). Par conséquent, il est aussi loin le temps où il ne fallait pas mûrir longuement la moindre parole et le moindre acte sous peine de perdre le fil de caractères volontairement complexes, sciemment teintés d’incohérences.
Lorsque nous nous sommes demandé à quel genre appartiendrait L.D.T, nous n’avions qu’une certitude : c’est de la fantasy. Mais laquelle ? En étudiant les définitions, nous nous sommes rendus à l’évidence qu’il ne s’agissait ni de High, encore moins d’Héroic. La Light, n’en parlons même pas, L.D.T contient à peu près autant de burlesque que… qu’un truc qui n’en contient pas O_o.
    La Romantic fantasy, plutôt mouriiiiiirrr.
    L’Urbaine, la Science puis toutes les autres sous-sous catégories, pas moyen.
    Si l’on prend l’une des définitions de la Dark fantasy ( «la dark fantasy met en scène des héros amoraux, aux valeurs détournés et supprime souvent le manichéisme omniprésent en high fantasy » ) , on s’en rapprocherait davantage. Cela dit, elle sous-entend parfois certains éléments horrifiques ou l’idée d’un Mal qui prendrait le dessus… Le problème c’est que dans L.D.T, nous ne sommes pas de genre de considérations. Que faire !! *vent de panique*
Réponse 1 : s’en moquer éperdument. L.D.T refuse de rentrer dans une case ? Tant pis pour elle ! Ça lui apprendra ! Non mais !
Réponse 2 : inventer un super terme, une cholie case et pousser L.D.T dedans, sans quoi elle va prendre froid cet hiver. Et ce sera…. Psycho-fantasy ! Ouéééééé !!! Inventons des termes ! Y’avait aussi « Prizdetête-Fantasy » ou « Mépourkouassontilssicomplikés-Fanatsy ». Cela conviendrait aussi très bien.
    Nous vous laissons donc méditer jusqu’à la prochaine fois. Le jour 7. Car c’est bien connu, le 7ème jour est toujours un peu spécial. ^^ Le jour 7 sera donc celui où ces maudites initiales L.D.T dévoileront leur sens. Les paris sont ouverts !
Et en attendant, un nouveau crayonné de sieur Nalex. Il doit avoir une forme de sixième sens pour transcrire d’un seul coup par des traits les personnages tels que les mots tentent de les décrire.
*gros soupir*

PERSOLDTWEB.jpg
Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article