Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 12:41

Le printemps n'est pas encore là chez nos amis LDTiens.
La série d'illustrations climatiques n'est pas terminée.
Enfin, pour tout dire, elle se finit aujourd'hui. Du moins, pour l'heure.
Après la neige et le froid, voici donc revenir la pluie battante !!

Le jeune graçon, puisque vous l'aurez immédiatement reconnu, se caractérise dans le livre par de petites particularités aussi récurrentes qu'emblématiques.

D'abord, 98% du temps, il est vêtu de noir. Non, ce n'était pas le niveau de contraste de votre écran qui était mal réglé. ^o^
Ensuite, ses cheveux. Du reste, lecteur ou visiteur du blog, nous avons eu de la part de l'une comme de l'autre catégorie l'interrogation effarée : "pourkouaaaaah vous lui avez coupé les cheveeeeeeeeeeuuuuuuuuux ? Bande de sa***** !!!! "
Ah oui O.O
C'est vrai O.O
On a fait ça  °-°
Ah , mais ce n'était pas de gaieté de coeur, croyez-le bien ! Et on s'en est mordu les ciseaux sur le coup ! Mais nous ne devons pas être fétichistes. S'il le fallait, nous irions même jusqu'à teindre un des persos en blonde, si cela devait servir l'histoire. Bon, je ne vois pas de quelle manière ça pourrait servir qui que ce soit de décolorer le personnage, hein.

Un jour, un certain écrivain doté de tentacules nous a dit quelque chose comme ceci : lorsque l'on écrit, il existe la tentation de se prendre de tant d'affection pour ses personnages que l'on en vient à ne plus vouloir y toucher, ne plus leur faire le moindre mal par excès d'attachement.
C'est vrai, cette tentation est là. Il semble que l'on ne sort pas de 7 années de cohabitation sans une légère dose d'empathie vis à vis de ses "créatures".
Par exemple, je me rappelle, quelque part pendant la rédaction du tome 2, quand il nous a fallu nous résoudre à "abîmer" l'un de nos personnages... Et quand je dis abîmer, c'est l'abîmer vraiment, le genre de chose qui fait qu'il ne sera plus jamais celui qui exsude littéralement la classe par tous les pores comme on l'avait connu et aimé d'abord. Il a fallu des jours (voire des semaines) à tourner autour. N'existait-il pas une autre alternative ? Fallait-il aller jusque là ?
Une fois devant le page blanche, la décision était finalement prise, bien sûr.
Rien, absolument rien ne doit interférer dans les nécessités de l'histoire elle-même.  Elle est et reste LA priorité qui prédomine sur les personnages eux-mêmes, elle commande à leurs devenirs et non l'inverse. Ce fameux chapitre fut donc écrit avec une main devant les yeux et l'autre sur le clavier (et je vous mets au défi d'écrire confortablement comme ça ! hahahahahahahaha ), mais il fut fait, néanmoins. Non sans un léger pincement au coeur, force est d'admettre ! A l'instar, d'ailleurs, de tous ces autres passages où il s'agit d'emmener les protagonistes sur des chemins qu'on aurait préféré ne jamais leur faire emprunter, parce qu'à les vouloir très - voire parfois "trop" - humains, il nous faut de temps en temps les rendre décevants ou détestables... Mais c'est le jeu ! Et au fond, c'est ce qui participe à rendre l'entreprise jubilatoire.
Nous sommes des diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeuux, des marionnettistes galactiiiiiiques !!!!!!!!!
ç_ç

Pourquoi cette digression, au fait ? Sans doute pour dire qu'après les cent décisions épineuses qu'il nous faut prendre quasi quotidiennement au sujet des héros de la Dernière Terre, une coupe sombre apparaît finalement un sacrifice assez bénin !
Puis, personnellement, j'ai de la sympathie pour les deux versions. Le jeune garçon reste mimi de toutes les manières ^^
Je disais donc.
Il y a la couleur des vêtements.
Il y a les cheveux.
Puis enfin, parmi ses caractéristiques "récurrentes" dans le livre, il y a la forme de son profil.
Un détail a priori, en effet. Un détail que plusieurs personnages relèvent de temps à autres, néanmoins. Pourquoi ?
Euh... Pourquoi pas ? o_O
Il y a des gens dont on retient qu'ils ont de bô nyeux, d'autres une dentition de star hollywoodienne. Eh bien lui, selon les dires de son entourage, c'est le profil qu'il a de particulièrement joli (oui, un peu comme Cléopâtre, la face du monde, tout ça...)
Partant de ce constat, il n'y avait d'autre choix que de finir par l'illustrer, ce profil.
Je n'arrive pas à m'en lasser tant il est fidèle à description. C'est comme le voir pour de vrai !



Partager cet article

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article

commentaires

Koulou 29/03/2009 23:19

Superbe ce visage dégoulinant !

Nysa 02/03/2009 21:51

On dirait un ciel anglais. Il manque la tamise et on y serait. Même le code vestimentaire pourrait y être.
Un thé, british naturellement

Steph 02/03/2009 20:04

Très joli !
(ben c'est pas Brad?!!)
Par contre le ciel, ça ne me dépayse pas, j'ai l'impression de regarder dehors -.-' :þ
(où qu'il est Brad?!!)
Ca donne froid, ça glace, ça transit et ça emplit de mélancolie, très réussi!
(j'aime pô Brad et sa tête de veau inexpressif, remarque... :D )

Fandre 02/03/2009 17:06

Perso, c'est son nez de profil que je préfère :D
Merci pour cette belle illustration sous la pluie ^_^
Y a pas à dire, la pluie, ça lui va bien :)