Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 21:58

Eh oui, c'est bien d'une sorte de petit miracle dans le monde du blog LDT qu'il va s'agir dans ce jour 65.

Nous avons distribué peu d'exemplaires du livre jusque là, mais il n'en reste pas moins que, quand on offre un bouquin à quelqu'un, on a la vague envie que ce quelqu'un le lise o_O
Oui, ça paraît sidérant, dit comme ça, mais c'est un fait qu'il nous faut admettre. -_-'

Jusqu'ici, nous avions plutôt la sensation que, sitôt les gens mettaient les doigts sur leur exemplaire, ils se faisaient enlever par des extraterrestres, disparaissaient et ne donnaient plus jamais signe de vie. O_O
Eh bien, contre toute attente, il semblerait que l'un d'eux ait réussi à s'échapper du vaisseau de petits-gris !
Il (c'est un homme) a lu le bouquin plutôt très vite (et nous relatait  sa progression au téléphone, c'était chou) et, chose inouïe :
IL L'A TERMINE !

Mine de rien, personnellement, je me demandais si quelqu'un y arriverait, à part nous. Comment savoir si ce qui nous convient à nous parviendra à en intéresser d'autres, totalement extérieurs à notre microcosme bizarroïde ?
Nous étions donc, plus que contents, surtout fiers d'avoir été lus, jusqu'au bout, au moins une fois.
D'aucun trouverait ça piètre et dirait que cela revient à se contenter de peu, mais nous l'envisageons d'une toute autre manière : l'enfant merehdian, c'est tout de même près de 600 pages et c'est assez spécial, nous en avons toujours eu conscience. 
1 lecteur, sur la ligne d'arrivée (a fortiori un lecteur qui a déjà bien volontiers signé pour la suite, héhéhé!!), eh bien pour nous qui n'aspirons pas à un large lectorat, c'est formidable !

Evidemment, ce cobaye n'a pas pu couper à l'interview. Les bêtes rares, c'est comme les Pokemons, il faut les attraper!!!!
Et euh, pour info, cette personne
a répondu aux questions sans qu'Alex ne lui pointe de couteau sous la gorge... On sait jamais, si y'a de mauvaises langues dans le coin O_o


Après la lecture de ce premier tome et n’étant pas lecteur de Fantasy à la base, quelle a été votre impression globale ?  

J’appréhendais au départ de lire ce genre de littérature, en me demandant si j’allais réussir à intégrer l’histoire. Alors j’admets, au départ, j’ai dû faire l’effort de « rentrer » dans le livre. J’ai beau lire pas mal, cette lecture-là s’est avérée plus difficile que ce à quoi je suis habitué.

Comme je suis néophyte en matière de Fantasy à la base, la principale difficulté pour moi, je crois, a été d’appréhender ces archétypes de personnages auxquels je ne suis pas habitué. Mais petit à petit on arrive à bien cerner les protagonistes et à se laisser prendre dans ce monde de Fantasy somme toute très « humaine ».

 

Comme vous avez eu du mal à intégrer l’histoire au début, qu’est-ce qui a fait que vous avez finalement assez accroché pour venir à bout du livre ?(!!!!!) o_O

Je crois que ça vient de la façon dont c’est écrit, le détail apporté aux personnages et aux environnements. Pour moi c’est suffisamment bien fait pour vous faire rentrer dans l’univers, les paysages.

D’ailleurs, petite parenthèse toute personnelle, j’ai remarqué que chaque personnage avait en quelque sorte un paysage, un lieu emblématique de sa personnalité. Un endroit qui le symbolise, en quelque sorte.

 

Et à la fin du livre qu’avez-vous ressenti ?

De la frustration ! Je l’ai lu en environs un mois et demi, à raison de deux ou trois chapitres par séance de lecture, sachant que je lisais d’autres choses en même temps. En fait, ça a été assez rapide. A la fin, donc, en refermant le livre, je m’étais attaché à certains personnages, j’aurais voulu savoir ce qu’ils allaient devenir. On s’attache aussi à l’univers en lui-même, lequel est assez particulier, du reste.

 

Trouvez-vous les personnages stéréotypés ? (note aux lecteurs du blog : oui, c'est une de nos hantises ^^)

Non, c’est plus compliqué que ça. Il y a toujours un moment où vous vous demandez si le personnage que vous aviez appris à connaître n’est pas en fait très différent de ce que vous croyiez. Ils sont ambigus, impossible de les classifier « gentils » ou « méchants ». Parfois ils contredisent leurs propres paroles, et entretiennent entre eux des relations pour le moins complexes !

 

Un qualificatif pour définir l’ambiance ?

Je dirais malsain, pesant, dans le sens où les relations sont assez malaisées entre les personnages, les ethnies. Les rapports humains dans LDT ne sont pas sereins. C’est un univers de faux-semblants dans les mentalités. J’aurais beaucoup de mal à vivre avec des gens comme ça, personnellement !

D’ailleurs, à la fin de ce tome, outre la frustration des faits laissés en suspens, j’étais aussi assez étonné de certaines décisions de certains personnages, auxquelles je ne m’attendais vraiment pas.

Tout cela donne envie de connaître la suite, car ce premier livre m’est apparu comme un préambule qui sert à connaître les acteurs de l’histoire. Maintenant que c’est fait, qu’ils sont devenus des familiers : la suite !

 

Avez-vous ressenti ça comme de la Fantasy ?

Non, pas vraiment, pour ce que j’en sais, du moins ! Ma référence première (et unique !) en la matière est le Seigneur des Anneaux.

LDT, c’est très humain. Un profane en la matière peut y accéder facilement sans avoir de connaissance dans ce genre d’univers car il y a en fait très peu d’éléments liés à l’imaginaire. Et encore, même ces dits éléments sont suffisamment ambigus pour rester réalistes.

 

 

En regardant les illus LDT après coup, qu’en pensez-vous ?

Je trouve qu’elles correspondent à ce que sont les personnages.

Ensuite, en termes subjectifs, à part [Rebelle Botaniste] qu’il est difficile de visualiser autrement que comme il apparaît sur les dessins, j’ai entretenu une vision très personnelle des autres protagonistes dans mon esprit.

En fait, avec moi, les images (j’ai eu le set), incitatrices et intrigantes, ont participé à m’amener vers le livre.

Cependant, elles n’ont pas « conditionné » la lecture, ne se sont pas « imposées ». Quand on est dedans, on se fait sa propre image.

 

 

Quels sont pour vous les persos emblématiques ?

[Rebelle Botaniste] parce qu’on sent qu’il est central, ne serait-ce que par le nombre de choses qui lui arrivent !

[Fils Prodigue] parce qu’il est énervant. Sa personnalité a eu le don de me taper sur les nerfs !

[Vieux Garçon Austère] parce que sa présence récurrente dans le livre fait qu’on le retient forcément

[Héritière Xénophile], parce que je l’aime bien ^^. Elle a du caractère, j’ai apprécié sa tendance à la désobéissance. Elle est mutine, elle sait jouer de sa personne, si vous voulez !

[Misanthrope Forestier]. On le voit très peu, mais quelque chose me dit qu’il est important, qu’il est autre chose que ce qu’il semble être. Ensuite, j’admets qu’il fait un truc à un moment donné qui m’a fait penser, par anecdote, à Alex et Mag. Ça m’a amusé et rien que pour ça, je l’avais déjà « repéré » !

 

  

Tout cela est plutôt bon (pour nous !), mais soyons réalistes, il y a forcément quelque chose qui vous aura déplu. C’était quoi ?

Sans parti pris, pas grand-chose. J’étais vraiment curieux du contenu alors je m’y suis plongé, plein de bonne volonté...

Si je devais mentionner quelque chose, je dirais ceci : d’une part, quand on commence et quand on voit « l’objet livre », la couverture, on croit entrer très vite dans de l’action, des faits, alors qu’au départ, dans les 100 premières pages, on a une impression un peu figée, car c’est parfois très descriptif. C’est à double tranchant. A la fois ces descriptions aident à avoir des personnages très précis et vivants ensuite, mais au commencement, ce n'est pas évident. J’ai eu tendance à me sentir un peu submergé, d’autant que, pour un profane du genre, les noms ne sont pas ce qu’il y a de plus facile à retenir

 

Un mot de la fin ? Une synthèse sur tout cela ?

Ma conclusion c’est que, en tant que néophyte, j’ai eu une appréhension en ouvrant le livre : « est-ce que je vais en comprendre le sens » ? C’était mon doute majeur.

Mais maintenant, si j’avais à dire une chose, c’est qu’il vaut la peine d’être lu et je n’ai pas de regret de l’avoir fait ! Je suis entré dedans sans apriori, donc, et avec curiosité, même si ce n’était vraiment pas mon genre de littérature, je le répète.

Ensuite, mon mot de la fin : à quand la suite ?!!

J’espère qu’il y aura quelques premières réponses dans le tome 2, car là, on se pose vraiment pas mal de questions.

Je me suis aussi beaucoup interrogé sur les personnages du Prologue. Que sont-ils devenus ? Je les ai vraiment retenus, ils m’ont marqué, même s’ils n’apparaissent qu’au tout début…

Partager cet article

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article

commentaires

Baldwulf 29/12/2008 16:03

Même frustration que Dame Roanne... Snif...
Vivement que vous libériez enfin le texte aux petits nyeux du monde !!! ^_^
Joyeux Noël (en retard) quand même les Brownies !

Mag 17/12/2008 10:45

Non, non, pareil que la Bible, parce que nous aussi y'a des histoires de pommes, tout ça

Nysa 17/12/2008 07:39

Livre difficile mais intéressant semble t'il. Plus que la bible???? Impossible

/me marqué à vie par les arbres généalogiques de certains personnage de la bible. Une horreur catastrophique implacable.

En tout cas ca donne envie. Grave.... Moi par contre j'ai pas lu le siegneur des anneaux. Je me suis arreté au Silmarillon.

Roanne 15/12/2008 11:10

Ainsi, il y a quelques privilégiés ! Quelle chance il a votre ami, la lecture de cette interview donne vraiment envie de découvrir LDT... Snif.
Je retourne jeter un oeil aux illus pour me consoler !