Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 13:04
Bonjooooouurrrrrr!!!! (un jour, on vous apprendra comment on dit bonjour dans L.D.T, ainsi que les diverses formes de salut ^o^. Il y en a au moins cinq!)

En attendant, consacrons-nous à la mise à jour du jour.
38... C'est un chouette chiffre... Il me semble même que c'est l'âge d'un de nos protagonistes...

Tiens, cela me donne un bon pied à l'étrier pour aborder un sujet : celui de l'organisation.
Au tout début de l'écriture du livre, cette organisation était inexistante. Roue totalement libre, textes jetés comme ça sur les feuilles... Il fallait bien déterrer tout le récit et tous les personnages du néant et pour ce faire, point de programme prédéterminé! Que de l'impromptu, de l'imprévisible!
 
Maintenant, forcément, c'est un peu différent.
Les personnages, leur background, les lieux, les situations, les implications et recoupements sont là et bien là, impossible désormais de les contourner.
Mais tout cela, il faut s'en souvenir!
Je parlais juste avant de l'âge des personnages. Il n'est pas rare qu'il en soit fait mention (notamment au sein de filiations, où il est souvent question de différences d'âge, etc...). S'ils n'étaient que deux ou trois ça irait... Là... On ne les compte plus et la plupart du temps, ils ne sont séparés que de deux ou trois ans.
Donc : O-R-G-A-N-I-S-A-T-I-O-N.

Nous avons donc constitué un dossier de documentation qui contient plein de choses à même de nous éviter certains écueils, comme nous avons pu en voir dans certains livres (genre un personnage brun qui se retrouvait quelques tomes plus tard avec des mèches blondes, des yeux sombres qui devenaient mystérieusement "clairs comme le ciel"   °_°).
Evitons, si c'est possible...

De quoi avons-nous le plus besoin dans L.D.T? Pas vraiment des descriptions physiques. Ils sont tous assez différents et caractéristiques pour qu'on ne se trompe guère.
En revanche, que serions-nous sans...

*LA CHRONOLOGIE : sous ce nom un peu erroné se cachent en fait  les "actes de naissance" de chacun de nos personnages. Tiens, ce serait une bonne idée de jeu, ça... Deviner l'âge d'après la tête! ^^

*LE CALENDRIER : le déroulement mois par mois (voir jour par jour) des évènements du tome 1. Il est en cours de définition pour le tome 2

*LE GLOSSAIRE : pourquoi faire? Parce que dans LDT, il y a un langage "étranger". Créé de toutes pièces, donc, sur des bases gardées secrètes, dans un coffre-fort, derrière un tableau, creusé dans un mur du salon, à gauche en entrant et dont le code est... Hum... -_-'
Eh oui, dans LDT, il  y en a qui causent pas bien la France et pire que tout : eh bien nul ne sait ce qu'ils racontent... Sauf nous. Cela nous amuse, que voulez-vous, nous sommes restés très jeunes.

Après cette partie technique, venons-en à celle qui justifie le titre phénoménal de cet article et pour lequel vous n'aurez aucun effort de lecture à fournir (j'en entends parmi vous qui soupirent de soulagement) : la partie en images!
Cela commençait à vous manquer, hein?
Ah c'est normal, mais les illus, vous savez, c'est comme le foie gras. Il ne faut en manger qu'à certaines occasions, sans quoi cela devient ordinaire et du coup, on n'apprécie plus le met à sa juste valeur...
Magnifique analogie...

Bon, on a été un peu chiens sur le coup. Pourquoi?  Parce que c'est une scène, et elle n'est même pas tirée de l'enfant merehdian. D'où? Eh bien du tome 2, les amis! Saviez-vous que nous avions dépassé les 250 pages? Et il s'en passe des choses! Mais il s'en paaaaassssseeee!
Cette illustration, intitulée "LA FIN D'UN JOUR" en est la preuve, si vous l'observez attentivement....
De plus, petite particularité, cette fois, c'est Mag (votre serviteuze, donc) qui en est l'auteur de bout en bout. Pour la petite histoire, elle ne ressemblait pas tout à fait à ça sur le crayonné de base. Le maître-enlumineur-merehdian-en-chef, j'ai nommé Alex, est passé par là pour le plus grand bien du rendu final.
L'idée d'allonger considérablement le dessin vers le bas est de lui. Dans mon rough, c'était un A4 standard qui manquait du dynamisme et de la profondeur nécessaires au rendu que nous voulions obtenir pour cette scène qui fait partie de celles que nous affectionnons tous deux.
Ah! Je me souviens le jour où nous en avons fait la lecture, un grand moment!

Voici donc "LA FIN D'UN JOUR"
Tous à vos loupes!!!!
Et pour continuer sur la notion d'inspiration musicale traitée la dernière fois, voici celle qui, par son ambiance, a bercé cette illustration :
ECOUTER
















































Nous avons hébergé une version sensiblement plus grande que ce que le blog nous permet d'afficher ICI.

Partager cet article

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article

commentaires

Steph 26/04/2008 21:22

Ca donne une impression de froid, très réussi !