Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 17:37
Cinq ans, c’est long tout de même (nombre de citoyens vous le diront. Hum…). Quel genre de projet peut bien occuper une telle période ? De ceux qui tiennent à cœur, évidemment, et qui, en se développant, réservent un tel lot de bons moments que l’on a d’autant moins envie de les reléguer à la négligence des jours qui passent. Eh oui, le quotidien n’offre pas forcément mille raisons de s’en payer une bonne tranche, alors chacun se doit de trouver des dérivatifs pour se faire plaisir. Car il s’agit bien de cela, et rien de plus finalement. Un projet qui, d’une part, nous réunisse Alex et moi, là où nos travaux d’illustrateurs respectifs confinent à nous isoler parfois l’un de l’autre, et qui, d’autre part, nous fasse plaisir, donc. 
« Mais boudiou (ou fichtre, diantre, crénom, par ma barbe, b***** de m****, à vous de voir où va votre préférence), de quoi y nous causent ? ». 
Ah ? Nous ne l’avions pas encore dit ! Oups… Rien de si mystérieux en vérité, ni rien qui vaille de tomber de sa chaise (on s’en voudrait en plus).
A terme - bientôt - ce sera petit, plutôt rectangulaire, assez épais (bin oui, ça fait une paye qu’on s’y acharne tout de même), bien joli au-dehors, aussi bien que possible au-dedans, et ça sentira bon la cellulose de pin. Toujours pas ? Meuh si ! Vous en avez tous chez vous !
Oui ?
J’entends une réponse là-bas au fond ?
Répétez un peu plus fort madame ?
Un ?
Un quoi ?
Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Un liiiiiiiiiiiiiivre !!!! Vouaaaaalllaaaaaa !
Comment ?
Qu’est-ce que vous gagnez ?
Heu… Cela ne vous suffit pas de savoir que le projet L.D.T est un livre ?
Ah ?
Non mais c’est fou ce que les gens peuvent être cyniques…
Ça m’tue…
 
A SUIVRE...

jour2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Magali et Alexandre - dans Avancements du projet LDT
commenter cet article

commentaires

zordar 05/10/2007 18:50

Ben m..., un truc rectangulaire qui sent le sapin, je voyais plutôt un cercueil moi.